Epidémie de dengue à la Réunion : une crise sanitaire et politique

Saint-Denis de La Réunion, le mardi 19 mars 2019  - L’épidémie de dengue s’intensifie sur l’île de la Réunion. Avec 1 698 cas depuis le 1er janvier dont près de 500 la semaine dernière, la situation fait désormais figure de crise sanitaire.

Dans ce contexte, le ministre des Outre Mers Annick Girardin, arrivée ce dimanche sur l’île a promis de diligenter cinquante agents de la protection civile pour aider à lutter contre cette flambée et a assuré que « l’État fera tout ce qu’il faut faire » avant d’inviter la population à lutter, elle aussi, « contre cette propagation »
Jean-Sébastien Dehecq, entomologiste à l’ARS s’est voulu, quant à lui rassurant, l’épidémie étant, selon lui, « sous contrôle sur tout le territoire » bien qu’il estime que le nombre de cas est probablement sous-estimé.

La vision « coloniale » de la « bande à Macron »

Mais ce renfort n’est pas du goût tout le monde.

Ainsi, dans un communiqué de presse, le député Jean-Hugues Ratenon, apparenté France Insoumise, critique vivement la gestion de l'épidémie.

Ainsi, il s’interroge : « mais pourquoi faire venir 50 agents hexagonaux ? Pourquoi pas 50 Réunionnais qui pourraient faire ce travail, d’autant que notre île est durement frappée par le chômage ? Il faut arrêter avec cette gestion purement coloniale qui perdure depuis des décennies » assène-t-il.

Une situation d’autant plus révoltante selon lui, que le gouvernent aurait une part importante de responsabilité dans cette crise sanitaire.

Il rappelle ainsi : « dès août 2017, lors de la séance des questions au Gouvernement, j’avais mis en garde le Premier Ministre sur les conséquences catastrophiques de sa décision de supprimer plusieurs milliers de contrats aidés (…). La bande à Macron n’a voulu rien entendre. Le résultat est là aujourd’hui : l’épidémie s’accélère et les autorités locales sont inquiètes à juste titre. Alors annoncer un renfort de 50 agents de la protection civile : c’est d’un ridicule qui heureusement ne tue pas ». Or, pour lui, « le Gouvernement ne se contente pas de créer la crise sanitaire, il humilie les Réunionnais en faisant venir des agents de métropole pour nous montrer comment se débarrasser des moustiques »

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article