Hôpital : l’Académie de médecine veut rendre le pouvoir aux soignants

Paris, le lundi 18 mars 2019 – L’Académie de médecine s’invite à son tour dans le Grand débat national. Elle vient ainsi de publier un rapport d’une cinquantaine de pages, fruit de ses réflexions et de contributions de médecins.

Ce document s’intéresse notamment à l’évolution de l’institution hospitalière en pleine « crise de perte de sens » où la médecine s’affronte à une vision purement managériale et comptable.

Dans ce contexte, l’Académie de médecine avance la nécessité de remettre les soignants au centre du système de décision à l’hôpital.

Aussi, pour l’Académie, « le monopole de la formation des directeurs au sein d’une école unique doit être abandonnée pour permettre le recrutement de profils diversifiés » et faire participer les médecins à la gouvernance afin de rapprocher les « visions administratives et médicales ».

Pour ce faire, l’Académie propose en premier lieu de renforcer le rôle des CME et de rendre à son président « la responsabilité et la signature sur toutes les questions médicales ».

La direction hospitalière deviendrait alors bicéphale et serait assurée par un administratif et un médecin, véritable directeur médical. A ce binôme s’ajouterait également, dans les CHU, le doyen de la faculté de médecine.

En outre, l’Académie propose que la parole soit davantage donnée à tous les  soignants et aux associations de patients par le biais d’un « pilotage démocratisé, fluidifié et simplifié ».

Faire diriger des hôpitaux par les soignants, quelle drôle d’idée diront certains.   

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article