Loi de santé : quid de la profession infirmière ?

Paris, le jeudi 21 mars 2019 - Les députés ont entamé ce lundi l’examen en séance publique du projet de loi de santé.

Si les principales mesures concernent le corps médical, certains des amendements qui ont passé la barrière de la commission des affaires sociales intéressent la profession infirmière.

Ainsi, un texte déposé par Les Républicains, qui sera discuté en séance, vise à donner une définition claire aux « équipes de soins primaires » (ESP) en prévoyant un triptyque médecin généraliste, pharmacien, infirmier libéral auquel s’ajouteront, selon les besoins des patients, d’autres auxiliaires médicaux.

Un autre amendement porté par La République En Marche (LREM) et soutenu par le gouvernement entend créer un statut d’infirmier référent « afin de garantir une meilleure structuration ainsi qu’un décloisonnement de la prise en charge des parcours complexes » résume la Fédération nationale des infirmiers (FNI), qui salue un texte qui reprend à son compte leur « revendication de longue date ».

On retiendra également une disposition qui prévoit quelques avancées en matière de prescription des IDEL, qui pourraient adapter la posologie de certains traitements en fonction des résultats d’analyse de biologie médicale, à condition d’en informer le médecin traitant, notamment via le DMP (Dossier médical partagé). Ils pourraient aussi prescrire des produits antiseptiques et du sérum physiologique.

Enfin, il est envisagé de créer des actes de télémédecine entre médecins et infirmiers.

A suivre…

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (3)

  • Super !

    Le 21 mars 2019

    Les infirmiers pourront prescrire du sérum physiologique !
    C'est du Coluche.

    Patrick Biancolli (IDE)

  • Antiseptique et serum physiologique !

    Le 22 mars 2019

    Antiseptique et serum physiologique! la semaine dernière, " on " parlait de leur donner l'autorisation de constater des décès et aujourd'hui elles pourront prescrire de l'eau ! Bien. Ceci est une grande avancée pour les infirmières libérales, j'espère qu'elles salueront ce sur place !

    Nadeige Bazzoli

  • Sérum phy, compresses et cirage de pompes

    Le 24 mars 2019

    Depuis que la profession existe on nous a toujours dévalué. Il y eu d’abord les soins infirmiers à bas prix, les indemnités kilométriques à bas prix, les oublis de revalorisation des actes etc Et maintenant on nous autoriserait à prescrire ce qui se vend en libre service sincèrement la FNI a toujours marché au côté de ses pompes arrêtons d’allonger les études et surtout de nous prendre pour des cons.

    Francis Lheureux (IDE)

Réagir à cet article