A chaque type d’agriculture, son cancer

Paris, le vendredi 31 octobre 2014 - L’enquête AGRICAN, destinée à mieux connaître l’état de santé des agriculteurs, a été lancée en 2005 et concerne 180 000 affiliés à la Mutualité sociale agricole. Une première série de résultats présentée en 2011 avait mis en évidence que les agriculteurs connaissaient une meilleure santé générale que le reste de la population. Mais les données dévoilées ce mardi 28 octobre à l’occasion d’une conférence sur les expositions professionnelles aux pesticides nuancent ce bilan positif. Il apparaît que le risque de cancer du poumon est multiplié par deux chez les agriculteurs spécialisés dans la culture du pois fourrager et des légumes et dans la taille des arbres fruitiers par rapport à la population générale. Il est au contraire réduit chez les éleveurs de bétail ou de chevaux. De même, on trouve un risque augmenté de cancer de la prostate chez les cultivateurs de tournesol, tabac, fruits et pomme de terre, ainsi que chez les éleveurs de bovins.

Ces différences s’expliquent peut-être  par le recours à divers types de pesticides mais l’établissement d’un lien direct entre l’utilisation de produits chimiques et le risque de cancer chez les agriculteurs devra faire l’objet de nouvelles investigations.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article