Assistants médicaux : on est très loin des 4000 ETP prévus !

Paris, le vendredi 17 juin 2022 - L’Assurance-maladie a présenté aux syndicats de médecins libéraux en Commission nationale paritaire un nouveau bilan du déploiement des assistants médicaux.

Au 31 mai, c’est un total de 3 112 contrats d'aide à l'embauche d'assistants médicaux qui ont été signés par des praticiens avec leur CPAM contre environ 300 en janvier 2020.

Ces contrats sont le fait de généralistes dans 78 % des cas (2439 contrats). Très loin derrière on trouve 180 cardiologues, 110 ophtalmologues, 65 pédiatres, 38 psychiatres, 33 dermatologues, 16 neurologues et 14 chirurgiens.

Le modèle de l'assistant à mi-temps est celui qui est le plus plébiscité avec la moitié des contrats signés, le reste se partage entre tiers temps et plein temp. Au total, le nombre de postes en équivalent temps plein (ETP) est de 1 724. On est donc très loin de la cible des 4 000 assistants médicaux, fixée par Emmanuel Macron en septembre 2018 dans son plan « Ma santé 2022 ».

En revanche l'objectif de libération du temps médical semble en partie atteint.

Le nombre de patients supplémentaires pris en charge par un médecin traitant grâce au dispositif des assistants médicaux est ainsi évalué à « 511 930 » personnes (+22 % par rapport à la patientèle initiale médecin traitant des praticiens adhérents).

Les contrats se répartissent de façon équitable entre les zones sous-denses (52 %) et les zones denses (48 %). Les départements où les médecins ont le plus recruté sont la Seine-Saint-Denis (113 contrats), la Haute-Garonne (103) et le Gard (77).

Concernant le profil des assistants : 55 % sont d'anciennes secrétaires médicales et seuls 1/3 n’avaient jamais travaillé dans le domaine de la santé. Notons également que 257 infirmiers et 43 aides-soignants se sont reconvertis en assistants médicaux.

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article