Conditions de travail des MG : mieux vaut être en groupe que seul ou en MSP

Paris, le jeudi 12 mai 2022 – Dans sa revue Études et Résultats, la DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques) publie les données du quatrième Panel d’observation des pratiques et des conditions d’exercice en médecine générale.

Elles permettent d’étudier dans quelle mesure le modèle d’exercice (seul, en groupe monodisciplinaire* ou en groupe pluriprofessionnel) est associé à des différences de temps de travail déclarés et de conditions de travail perçues par les omnipraticiens.

En 2019, 61 % des médecins généralistes libéraux en France exercent en groupe, monodisciplinaires (32 %) et ou pluriprofessionnels (29 %). Parmi ces derniers, la part de ceux exerçant en MSP ayant signé l’Accord cadre interprofessionnel (ACI) s’élève à 20 %, ce qui correspond à 6 % de l’ensemble des médecins généralistes libéraux. Les MG travaillant seuls ont en moyenne 58 ans et comptent 29 % de femmes, ceux exerçants en groupe pluriprofessionnel sont plus jeunes (49 ans en moyenne) et plus fréquemment des femmes (43 %).

Les médecins exerçant seuls travaillent plus que ceux en groupe mais pas plus qu’en MSP

Les médecins exerçant seuls déclarent en moyenne travailler 2 heures de plus que ceux qui sont en groupe pluriprofessionnel (55,4 heures, contre 53,1 heures par semaine), et près de 5 heures de plus que les médecins en groupe monodisciplinaire (50,7 heures par semaine).



Pour les auteurs, ces différences observées entre exercice seul et exercice en groupe pluriprofessionnel sont plutôt associées aux profils des généralistes concernés qu’aux effets propres des modèles d’exercice. En tenant compte des caractéristiques individuelles (sexe en particulier) et du lieu d’exercice, la différence estimée de temps de travail hebdomadaire entre ceux exerçants seuls et ceux exerçant en groupe pluriprofessionnel « s’avère non significative ».

En revanche, travailler en groupe monodisciplinaire est bien associé à une réduction du volume horaire hebdomadaire de plus de 6 % (soit 3,2 heures par semaine). Les médecins exerçant en groupe prennent également plus de congés que leurs confrères travaillant seuls. En moyenne une semaine supplémentaire pour les médecins exerçant en groupe mono-disciplinaire et près de 0,7 semaine de plus pour les médecins en groupe pluriprofessionnel.

Globalement, les médecins en groupe se déclarent plus satisfaits de l’équilibre entre leurs vies professionnelle et personnelle, une plus grande satisfaction qui serait essentiellement expliquée par leurs différents temps de travail hebdomadaires et de congés. « En effet, en contrôlant des différences de temps de travail, les résultats changent significativement et seul l’exercice en MSP ACI continue à être associé à une meilleure perception des conditions de travail » notent les auteurs.

*Uniquement constitué de médecins généralistes

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article