Conférence de Durban : Ipergay superstar !

Durban, le jeudi 21 juillet 2016 - Le professeur Jean-Michel Molina de l'hôpital Saint-Louis à Paris a présenté ce 20 juillet, à la conférence de Durban, les résultats de la deuxième phase de l’essai Ipergay sur l’utilisation de la PrEP (Propylaxie pré exposition).

Aucune infection chez les observants

Pour rappel, cette étude a consisté à prescrire du Truvada® à 362 volontaires de novembre 2014 à juin 2016 (333 ayant participé à la phase randomisée auxquels se sont ajoutés 29 nouvelles recrues). Au total une seule personne, qui avait en fait interrompu la PrEP, a été infectée par le VIH dans la phase « en ouvert ». « Les résultats de la phase de l'essai « en ouvert » confirment la très bonne efficacité et la très bonne tolérance de la PrEP à la demande pour prévenir le risque d’infection chez des HSH à haut risque. Ces résultats devraient favoriser une plus large utilisation de la PrEP dans les populations à risque, dans les pays où la situation de l'épidémie le justifie » a ainsi pu déclarer le Pr Molina.

Le PrEP bientôt chez vous !

Pour prolonger ces résultats, et voir si ceux constatés chez les homosexuels se retrouvent dans d'autres populations, un vaste programme de recherche baptisé ANRS PREVENIR évaluera la PrEP à grande échelle en Ile-de-France à partir de fin 2016. Il s'agira d'une recherche dite opérationnelle auprès d’environ 3 000 personnes à haut risque d’infection par le VIH.

Adieu Sida ! Bonjour syphilis, gonorrhées, hépatites… ?

Malgré ces résultats encourageant, l’usage généralisé de la PrEP dans l’essai Ipergay s’est cependant accompagné d’un effet pervers,  le moindre recours au préservatif. Après l’administration de Truvada à l’ensemble des volontaires, en 2014, l’utilisation de préservatifs a ainsi chuté et, si ce recul a été compensé par le recours à l’antirétroviral, les patients n’étaient dès lors plus protégés des autres infections sexuellement transmissibles…

Frédéric Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article