Direct 14 septembre : des préfets et un virus | le "fiasco" du dépistage au Sénat | La flamme du soignant inconnu

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

16 h 20 - Les mesures du préfet de Guadeloupe

Pour combattre la recrudescence du SARS-CoV-2 en Guadeloupe le préfet a annoncé les mesures suivantes : jusqu’au 29 septembre, les établissements recevant du public, comme les gymnases, les salles de sport ou les salles d’exposition, sont fermés, à l’exception des salles de spectacle et des cinémas, sous réserve d’un protocole strict de mesures de distanciation physique. La pratique du sport est maintenue mais sans public ni accompagnateurs. Les rencontres sportives se déroulent désormais à huis clos. Les restaurants doivent fermer à 22 heures du dimanche au mercredi et à minuit du jeudi au samedi. La vente d’alcool est interdite de 20 heures à 6 heures.

16 h 10 - Les mesures du préfet de la gironde pour contrer le virus

A la demande du Premier ministre, le préfet de la Gironde a annoncé une batterie de mesures pour lutter contre la diffusion du SARS-CoV-2.

Concernant les rassemblements, la jauge est ramenée à 1000 personnes maximum, les fêtes foraines, brocantes et fêtes de voisins sont interdites. Les manifestations qui ne respecteraient pas un "protocole sanitaire strict" sont également interdites. Aussi, les journées européennes du patrimoine sont annulées à Bordeaux.

Concernant les établissements recevant du public, la consommation debout, la diffusion de musique sur la voie publique et les soirées dansantes sont interdites.

Concernant les entreprises, la préfecture prévient de l'intensification à venir des contrôles de respect des gestes barrières et du port du masque.

Concernant les évènements privés, la préfecture recommande de limiter les réunions amicales et familiales à 10 personnes.

Enfin, la préfecture promet davantage de transports en commun les heures de pointe.

14 h 45 - Un spot "choc" contre la Covid-19

Le ministre de la santé diffuse depuis ce week-end un spot "choc" inspiré d'une campagne espagnole. Il met en scène une réunion de famille, sans respect des gestes barrières qui aboutit à l'hospitalisation en réanimation de l'une des participantes (la plus âgée). La publicité est saluée par ceux qui y voient un message fort mais suscite la polémique chez ceux qui jugent ce film infantilisant et culpabilisant pour le grand public.

Ne pas respecter les gestes barrières, c’est prendre des risques, pour soi et pour ses proches

13 h 45 - AstraZeneca reprend l'essai de Phase 3 de son vaccin

Le groupe pharmaceutique britannique a annoncé hier la reprise de ses essais cliniques de phase 3 d'un vaccin protégeant contre le SARS Cov-2, suspendus la semaine dernière après la survenue d'une "pathologie inexpliquée" chez un participant. « Les essais cliniques du vaccin d'AstraZeneca contre le coronavirus ont repris au Royaume-Uni après que l'Autorité de réglementation sanitaire des médicaments (MHRA) a confirmé qu'il ne présentait pas de danger », a indiqué le groupe qui collabore avec l'université d'Oxford pour ces travaux.

13 h - Un taux de positivité de 20 % chez les étudiants en santé de retour de vacances ?

Le Pr Bertrand Guidet indique, sur une chaîne d'info continue, que 20 % des étudiants en médecine et en soins infirmiers qui se forment à l'hôpital Saint Antoine de Paris qui reviennent de vacances et ont bénéficié d'une RT-PCR sont positifs pour le SARS-CoV-2.

12 h 45 - La flamme du soignant inconnu

A l’initiative du Dr Gérard Chaput, ancien médecin militaire, président de l’association Les sentinelles de la nation un hommage aux médecins et aux soignants victimes du Covid-19 sera rendu par le dépôt d’une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu, sous l’Arc de triomphe à Paris, le mercredi 16 septembre à 18 heures.

12 h 15 - Le fiasco du dépistage en débat au Sénat

Devant la commission d’enquête du sénat sur la gestion de l’épidémie de Covid-19, le parlementaire LR René-Paul Savary a donné le ton : « avec les masques, la politique des tests est l'autre grand fiasco du gouvernement dans la gestion de la pandémie de Covid-19 ! ». Un constat partagé par les médecins auditionnés qui considèrent, en outre, que le « fiasco » continue.

François Blanchecotte,  président du syndicat des biologistes médicaux  a ainsi expliqué comme il l'avait fait lors d'une interview sur le JIM : "Nous subissons des décisions politiques qui nous noient complètement (…) un Français sur quatre vient juste pour se rassurer, certains plusieurs fois par semaine. Les violences se multiplient dans les laboratoires. Certains voyageurs ont besoin d'un test PCR négatif 48 ou 72 heures avant de prendre l'avion. Il faut des consignes claires quant à l'accès aux tests, et remettre les médecins au centre du jeu".

Le Pr Bruno Lina, membre du Conseil scientifique propose aussi de "prévoir deux filières différentes pour le dépistage et le diagnostic (…) Le dépistage doit être fait par le médecin de ville en lien avec les services hospitaliers". Pour  le Pr Philippe Froguel, directeur de l'Institut européen de génomique du diabète (EGID), il faut plutôt démultiplier encore les capacités de test "le droit d'accès aux tests PCR est désormais irréversible (…) Au lieu d'essayer de restreindre à nouveau l'accès des tests, il faut diversifier les fournisseurs et ne pas gérer la pénurie. Les laboratoires privés, qui font 90 % des tests en ce moment, doivent s'allier avec des spécialistes de la génomique".

12 h - Un cluster géant dans un EHPAD de l'Aveyron

Un cluster majeur a été détecté en fin de semaine dernière au sein de l'EHPAD Gloriande de Séverac d'Aveyron. L'épidémie avait déjà causé 6 décès ce matin. Dans cette structure, qui accueille 75 personnes âgées,  53 résidents ont été testé positifs au Covid-19, de même que 20 salariés sur les 58 de l'établissement.

11 h - Il n'est pas nécessaire d'avoir un certificat médical pour retourner à l'école

Depuis la rentrée scolaire, plusieurs établissements réclament à des parents d'élèves porteurs de symptômes du Covid-19 un certificat médical de non-contre-indication de retour à l'école. Dans ce contexte, le Conseil national de l'Ordre des médecins demande à l'Éducation nationale de rappeler aux écoles et aux enseignants qu'aucun certificat médical n'est requis pour le retour à l'école des enfants porteurs de symptômes du Covid-19. Cette pratique ne repose sur "aucun texte législatif ou réglementaire" précise l’Ordre.

10 h - Trois médecins qui avaient déposé plainte contre des ministres vont être entendus

La Cour de justice de la République (CJR) entendra mercredi trois médecins qui ont déposé une plainte contre les ministres Olivier Véran, Agnès Buzyn et Edouard Philippe pour leur gestion de la crise du Covid-19. « Nous espérons que ces témoignages pourront aider la CJR à comprendre la vérité : nous savons aujourd'hui qu'Agnès Buzyn et Edouard Philippe étaient informés à temps de la situation sanitaire en Chine et de son impact potentiel pour la France. Il importe aujourd'hui de savoir pourquoi ils n'ont pas pris de mesures pour prévenir ce qui allait devenir une catastrophe sanitaire, économique, sociale » explique Me Di Vizio, le conseil des plaignants.

9 h - Allemagne : une patiente américaine de 26 ans risque 250 000 € d'amende pour avoir violé sa quarantaine

Une américaine de 26 ans qui devait s'isoler en attendant les résultats d'une RT-PCR effectuée après un voyage en Grèce et qui n'a pas respecté les consignes de confinement serait à l'origine de 24 contaminations par le SARS Cov-2 survenues dans des bars et boîtes de nuit de la station de ski de Garmisch-Partenkirchen. Elle risque une amende de 250 000 € pour non respect de la quarantaine obligatoire au retour d'une "zone à risques".

8 h France : un point (partiel) de situation

Selon les dernières données publiées hier soir par Santé publique France, on dénombre :

- 381 094 personnes positives pour le SARS Cov-2 depuis le 1er mars (7183 en 24 h, soit un taux de positivité de 5,4 % vs 4,3 % le 1er septembre);
- 826 clusters en cours d'investigation (66 nouveaux identifiés en 24 h);
- 2 464 nouvelles hospitalisations en 7 jours (dont 427 en réanimation, le nombre de personnes hospitalisées au 13 septembre n'a pas été communiqué);
- 30 916 personnes décédées du Covid-19 depuis le 1er mars (6 en 24 h);

9 h - Plus de 29 millions de cas de Covid-19 dans le monde

Selon les données de l'université John Hopkins de Baltimore, 29 019 639 cas de Covid-19 ont été identifiés (vs  27 146 371 il y a une semaine le 7/09) et 924 463 décès liés à cette maladie (vs 889 364 le 7/09). Les trois pays qui ont identifié et déclaré le plus de cas sont les Etats-Unis (6 520 235 vs 6 277 947 le 7/09), l’Inde (4 846 427  vs 4 204 613le 7/09) et le Brésil (4 330 455 vs 4 137 521 le 07/09) . Les trois pays les plus endeuillés sont les Etats-Unis (194 081 morts vs 188 942 le 7/09), le Brésil (131 625 vs 126 650 le 7/09 ) et l'Inde (79 722 vs 71 642 décès le 7/09).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • La médecine d'état

    Le 14 septembre 2020

    Rien ne va plus quand l'état s'approprie les deux fonctions essentielles du médecin que sont le diagnostic et le traitement même et surtout si ces deux fonctions sont difficiles à assumer.

    Dr Michel Prez

Réagir à cet article