Direct 20 octobre : vers la levée du secret médical dans les lycées pour favoriser la vaccination ? | La prolongation du passe à du mal à passer

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

15 h 30 - Le gouvernement souhaiterait la levée du secret médical dans les établissements scolaires pour faciliter la vaccination !

Un amendement, introduit par le gouvernement, à la loi qui permettra d’étendre le passe sanitaire jusqu’au 31 juillet prévoit une dérogation au secret médical et autorise les directeurs d’établissements scolaires à connaître le statut vaccinal des élèves contre la Covid-19. Dans le détail, l’amendement stipule que jusqu’à la fin de l’année scolaire 2021-2022, les directeurs des établissements d’enseignement scolaire du premier et du second degrés et les personnes qu’ils habilitent spécialement à cet effet peuvent avoir accès aux informations relatives au statut virologique des élèves, à l’existence de contacts avec des personnes contaminées ainsi qu’à leur statut vaccinal. L’objectif étant de faciliter l’organisation de campagnes de dépistage et de vaccination et d’organiser des conditions d’enseignement permettant de prévenir les risques de propagation du virus.

15 h - La  prolongation du passe sanitaire suscite la colère des députés d'opposition

Les députés ont débuté mardi soir l'examen d'un nouveau projet de loi consacré à la crise du Covid-19. L'enjeu est la possibilité de recourir au passe sanitaire jusqu'au 31 juillet. Des élus de droite comme de gauche critiquent un "chèque en blanc", dans un "état d'exception" qui devient "la norme". "Est-ce qu'il est prudent de maintenir (un régime de sortie de) l'état d'urgence sanitaire au-delà de la présidentielle ? On ne sait pas qui va être élu, imaginez que ce soit un extrémiste", a notamment mis en garde l'UDI Michel Zumkeller.

14 h - Obligation vaccinale : 63 % des suspensions concernent du personnel non soignant.

Le ministre de la santé a donné ce mardi des précisions quant au profil des réfractaires à la vaccination. Dans les établissements de santé, 63 % des suspensions concernent du personnel non soignant. Un chiffre qui atteint à 66 % dans le secteur médico-social.

13 h - Le CHU de Martinique renonce à imposer le passe sanitaie à ses salariés

Dans une note interne, le directeur général du CHU, Benjamin Garel, accepte que "tous les personnels hospitaliers pourront entrer dans leur service quelle que soit leur situation au regard du pass sanitaire". Les agents qui n'ont pas de pass sanitaire sont cependant "invités à réaliser un test de dépistage"

12 h - Lancement de l’évaluation du vaccin Pfizer pour les 5/11 ans par l’EMA

L’Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé, ce lundi 18 octobre, dans un communiqué, avoir commencé à évaluer une demande pour étendre l’utilisation du vaccin Covid-19 de Pfizer-BioNTech aux enfants âgés de 5 à 11 ans.

11 h - Record de cas en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande a enregistré mardi un nombre record de cas de coronavirus depuis le début de la pandémie alors que l’archipel a récemment abandonné sa stratégie « zéro Covid ». Les autorités sanitaires ont ainsi annoncé 94 nouveaux cas, un chiffre qui dépasse le précédent record de 89 contaminations enregistré en avril 2020, lors de la première vague de Covid-19.

10 h - 120 élus de Haute-Savoie demandent l'abandon du passe sanitaire

Dans une tribune publiée mardi sur le site Figaro Vox, 120 élus de Haute-Savoie demandent l’abandon du passe sanitaire qui pourrait entrainer, selon eux, une "implosion sociale et d'une fracture sans précédent de notre société". Ils concluent : "il est temps de faire confiance à notre population, de lui reconnaître sa liberté et sa responsabilité"

9 h – Un point de situation en France

Selon les dernières données de Santé publique France :

-    7 096 043 infections par SARS-CoV-2 ont été identifiées depuis le 1er mars 2020 (32 532 cette semaine vs 29 756 la semaine précédente, 5 934 décès en 24 heures),
-    117 355 décès (205 en une semaine vs 227 la semaine précédente, 39 hier),
-    6 483 personnes hospitalisées pour Covid (- 146 en une semaine vs – 467 la semaine précédente)
-    1 046 personnes hospitalisées en soins intensifs pour Covid (- 65 en une semaine vs - 168 la semaine précédente).

7 h – Un point de situation dans le monde

Selon les dernières données de l’université John Hopkins de Baltimore, on a dénombré, depuis le début de la pandémie, 241 693 471 infections par SARS-CoV-2 (12 014 750 en 4 semaines) qui ont contribué à 4 916 060 décès (203 516 ces 4 dernières semaines) à travers le monde. Ces quatre dernières semaines, les trois pays les plus touchés par la pandémie en nombre de cas sont les Etats-Unis (2 714 487 cas), le Royaume Uni (1 049 356) et la Turquie (810 094). En nombre de décès, les pays les plus impactés ces quatre dernières semaines sont les États-Unis (49 027 décès), la Russie (25 079 décès) et le Brésil (12 415 décès).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article