En attendant le décret sur la pratique avancée infirmière…

Paris, le lundi 11 décembre 2017 – Bien que la pratique avancée infirmière attende toujours son décret d'application, un congrès national y était consacré le 1er décembre dernier à Paris.

Cette conférence a été l’occasion de faire (une fois de plus…) le point sur les contours que devrait prendre, dans notre pays, la pratique avancée infirmière. Le Dr Varoud-Vial, "conseiller soins primaires et professionnels libéraux" à la DGOS (Direction générale de l’offre de soins) s’est d’ailleurs rendu à cette réunion, pour dévoiler encore un peu plus le fameux texte tant attendu.

«  La pratique avancée a été réfléchie comme une évolution du métier socle (…). Un nombre minimum d'années d'exercice de la profession sera requis avant de pouvoir accéder à la pratique avancée. Une réflexion est ouverte pour autoriser une validation des acquis de l'expérience (VAE) (…). De manière générale, la présence d'IPA se développera au sein d'équipes coordonnées par un médecin, en ville comme à l'hôpital. La notion d'équipe est fondamentale dans l'avenir du système de santé, la pratique avancée lui donne tout son sens. En ce qui concerne leur périmètre d'action, il a été décidé de raisonner en termes de missions et non d'actes (…). Evaluation clinique, orientation du patient, fonction de recherche et d'innovation, spécificités dans le domaine de l'oncologie demeurent les principaux axes évoqués » a-t-il expliqué en substance.
Concernant le droit de prescriptions, il devrait être strictement encadré et réservée aux « molécules médicales non obligatoires
» (sic).

L’un des points qui continue de faire débat est la nécessité de lister ou non les pathologies que prendront en charge ces IPA.

Deux autres textes devraient suivre, l’un concernera le référentiel de formation et l’autre les « modèles économiques de cette pratique avancée »...

Durant ces discussions ont été encore une fois signalés les risques d’affaiblissement de la cohésion infirmière et d’infériorisation « du métier socle » que recèleraient la mise en place de la pratique avancée infirmière.

Rappelons que le ministère de la santé poursuit l'objectif d’une mise en place du master de pratique avancée dès la prochaine rentrée universitaire…

Frédéric Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article