Financement de la prévention des méfaits de l’alcool par les alcooliers : gueule de bois assurée !

Paris, le mercredi 11 juillet 2018 - Il y a dix jours, les producteurs de boissons alcoolisées ont présenté à Emmanuel Macron une série de propositions pour lutter contre les méfaits… de l’alcool ! Ils proposent notamment de financer à hauteur de 5 millions d’euros pour quatre ans les actions de prévention de la dépendance à l’alcool. L’idée fait bondir les spécialistes : les addictologues Michel Reynaud et Amine Benyamina, la pneumologue Irène Frachon et l’épidémiologiste Catherine Hill affichent leur colère dans une tribune publiée dans le Monde. Ils fustigent le « cynisme » du « lobby de l’alcool ». L’objectif pour eux est clair : « créer un nuage de fumée et (…) empêcher toute politique de prévention efficace ». Les praticiens moquent par ailleurs la « pingrerie » des industriels qui promettent une participation à hauteur de 5 millions quand leurs bénéfices s’élèvent à plusieurs milliards. S’ils ont choisi d’exprimer aussi fortement leur colère, c’est qu’ils redoutent que les conflits d’intérêts possibles de la conseillère d’Emmanuel Macron aux affaires agricoles, Audrey Bourolleau, anciennement responsable de groupes de promotion du vin, confèrent à cette proposition un écho favorable.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article