Infirmier de pratique avancée : le Haut conseil des professions paramédicales dit non au projet gouvernemental !

Paris, le vendredi 18 mai 2018 - Les projets de textes réglementaires concernant les infirmiers de pratique avancée (IPA) ont été présentés devant le Haut Conseil des Professions Paramédicales (HCPP), qui est, rappelons-le, une instance consultative. Après étude de ces décrets et arrêtés, l’institution a voté contre les projets gouvernementaux !

Ces textes, on le sait, ont déçu la plupart des organisations infirmières, en premier lieu parce que « les infirmiers de pratique avancée se trouvent écartés des soins de premiers recours pour des raisons qui restent encore à clarifier, alors que leur contribution au sein des équipes pluriprofessionnelles aurait pourtant pu desserrer l'étau qui enserre ce secteur d'activité » ont fustigé, dans un communiqué publié il y a quelques semaines, une dizaine d'organisations professionnelles.  En outre, presque tous les syndicats à l’unisson, dénoncent l'autonomie restreinte des IPA et la négation de l’expertise infirmière. 

Enfin, beaucoup ont déploré les hésitations ministérielles, face au « lobby médical », qui auraient abouti à « un recul progressif » de l’ambition gouvernementale pour les IPA, comme l’a martelé, devant le HCPP, Patrick Chamboredon, président de l’Ordre infirmier.

Malgré cette unanimité syndicale et ordinale, rien n’oblige Agnès Buzyn à amender ces documents qui peuvent être publiés tels quels et s’appliquer dès le mois de septembre prochain…Vous avez dit "démocratie sanitaire"!

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article