Insuffisance cardiaque : une campagne pour sortir le grand public de l’ignorance

Paris, le mercredi 21 septembre 2022 - L’insuffisance cardiaque concernerait un million et demi de personnes en France et toucherait 10 % des sujets de plus de 70 ans.

Pour autant, cette pathologie reste mal connue du grand public et une étude de BVA menée en juin 2022 pour l’Assurance Maladie mettait en évidence cette méconnaissance. Seulement 19 % du panel pouvait ainsi citer spontanément l’un des 4 signes d’alerte de l’insuffisance cardiaque (essoufflement inhabituel, prise de poids rapide, œdèmes des pieds et des chevilles et fatigue excessive) et si la majorité des séniors interrogés par BVA (94 %) connaissait de nom l’insuffisance cardiaque, près de la moitié (45 %) ne savait pas à quoi elle correspond.

Dans ce contexte, l’Assurance Maladie lancera le 25 septembre une campagne nationale de sensibilisation sur l’insuffisance cardiaque et ses signes d’alerte.

Avec pour slogan « Insuffisance cardiaque : et si votre cœur essayait de vous dire quelque chose ? », cette opération visera à favoriser le diagnostic précoce, en incitant les patients à en parler avec leur médecin. Elle se déclinera à travers un spot TV, un spot radio, des insertions dans la presse quotidienne régionale et en presse magazine féminine et sénior, des affiches, une vidéo pédagogique diffusée dans les pharmacies et les salles d’attente de maisons pluri-professionnelles de santé, ainsi que des posts sur les réseaux sociaux.

Les professionnels de santé (médecins et paramédicaux) seront également sensibilisés par l’Assurance Maladie via les canaux d’informations qui leurs sont réservés (e-news, site ameli, etc.).

Parallèlement, l’Assurance Maladie annonce qu’elle entend développer un parcours de soin « insuffisance cardiaque » afin d’optimiser la prise en charge des patients touchés.

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article