La croisade d’une députée contre les méfaits de l’alcool

Paris, le vendredi 8 février 2019 - La députée LREM de Saint-Nazaire Audrey Dufeu-Schubert a fait de la lutte contre l’alcool la priorité de son mandat de parlementaire. Un combat qui se heurte parfois aux réticences du gouvernement.

Le 10 janvier 1991, Claude Evin, député de Saint-Nazaire, faisait voter une loi limitant la publicité pour l’alcool. Vingt-huit ans plus tard, Audrey Dufeu-Schubert, elle aussi député de Saint-Nazaire, a décidé de consacrer son activité parlementaire à combattre les méfaits de l’alcool. Elle a embrassé ce combat après avoir découvert les chiffres alarmants de sa circonscription quant aux cancers liés à l’alcool.

Cette semaine, la députée a animé une rencontre parlementaire avec des addictologues et des épidémiologistes en vue de la préparation d’une proposition de loi visant à lutter contre la consommation excessive d’alcool chez les jeunes. Le texte proposera notamment une taxation des « prémix », ces produits qui mélangent alcool et boissons sucrées et un encadrement plus rigoureux des campagnes de publicité clandestines pour l’alcool présentes sur les réseaux sociaux. Des propositions qui reprennent celles formulées dans le plan addiction 2018-2022 du gouvernement présenté (discrètement) il y a un mois.

« Produit de bonheur »

La députée avait déjà déposé des amendements dans ce sens en octobre dernier lors de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité Sociale. Mais ils avaient été rejetés à la demande du gouvernement. La députée doit en effet composer avec un exécutif très réticent à affronter les producteurs d’alcool et notamment de vin. Pour rappel, il y a une semaine, le ministre de l’Agriculteur Didier Guillaume n’avait pas hésité à qualifier le vin de « produit de bonheur ».

L’an dernier, lorsque Madame Dufeu-Schubert avait posé une question à la ministre de la Santé sur une modification de la loi Evin qui facilitait la publicité pour le vin, Agnès Buzyn avait préféré botter en touche, rappelant les efforts faits par le gouvernement pour lutter contre la consommation d’alcool chez les jeunes. Mais la députée affirme désormais qu’elle travaille en collaboration avec les services du ministère et que sa proposition de loi devrait recevoir le soutien du gouvernement.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Bravo à Mme Dufeu Schubert

    Le 08 février 2019

    Il est impératif de faire baisser la consommation en particulier des jeunes pour qui "Faire la fête" signifie se saoûler (+ autres produits) au point de perdre tout contrôle.

    Les prémix visent les très jeunes, mais que dire de la banalisation de la bière qui pour beaucoup est une boisson désaltérante pratiquement sans risque d'alcoolisation! Il suffit de voir le nombre de "start up" de brasseurs de bière considérés comme des bienfaiteurs car créateurs d'emplois(?)
    Bravo, mais ce n'est pas une mince affaire.

    Dr Francis Pihour

Réagir à cet article