La deuxième mort d’Alphonse Allais…

Honfleur, le jeudi 9 août 2018 – Qui est allé à Honfleur s’est déjà arrêté un instant devant la pharmacie du Passocéan et sa réclame en faveur d’un « remède contre le mal de mer à 4Fr50 ». Ouverte il y a 178 ans, elle aura vu naître Alphonse Allais, qui avait finalement préféré aux affres de la pharmacie celles de la création littéraire humoristique embrumée dans les vapeurs d’absinthe.

Pierre Barré, qui a connu cette pharmacie  à l’âge de deux ans puisque son père y officiait déjà, a décidé de la fermer. En cause selon lui, la désertification de ce quartier de ses honfleurais. Il se rappelle ainsi l’époque où, à 25 ans, il a repris le flambeau paternel : « en 1987, on était six à travailler dans cette pharmacie. Tout roulait bien. Il y avait un médecin, une ligne de bus qui nous desservait, la pharma était pleine tout le temps. Depuis, les touristes se sont multipliés, et Honfleur a changé. En 2018, dans le quartier, il n’y a plus que des chambres d’hôtes ».

Le 29 juin 2018, comme le raconte la presse locale, l’officine a ainsi pris des allures de bistrot où Pierre Barré avait organisé un pot de départ « à la bonne franquette » avec les commerçants du quartier et ses anciens clients qui ont salué le départ d’un « pharmacien-farceur » digne héritier d’Allais. Il quittera, dans quelques mois, la côte fleurie sur un bateau, baptisée, ça ne s’invente pas, « L’Échappée Belle ».

Que va devenir le plus petit musée du monde ?

Outre un éventuel problème de désertification pharmaceutique, on sent poindre l’inquiétude quant à l’avenir du « plus petit musée du monde » une pièce de 8m2 consacrée à l’œuvre et aux inventions d’Alphonse Allais, qui, rappelons-le, fut un précurseur du café soluble lyophilisé dont il a déposé le brevet le 7 mars 1881 ! Il se murmure déjà dans les plus hautes sphères municipales, que l’établissement culturel, fondé par Raymond Devos en 1999, pourrait être sauvé et déplacé ailleurs dans la ville, où serait reproduit le décor actuel, celui d’un laboratoire d’apothicaire…

Quant aux locaux, ils pourraient bientôt abriter une galerie d’art…Une telle reconversion, dans une ville qui en compte peut-être le plus grand nombre par habitant au monde, n’aurait pas manqué d’amuser le chroniqueur du record du millimètre à vélo…

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Que tous les fans d'Alphonse fassent un geste

    Le 12 août 2018

    Je suis un passionné d'Alphonse Allais et je suis en train de relire ses nouvelles dans l'édition "des oeuvres anthumes" publiées dans la série "Bouquins" de Robert Laffont.

    Je suis à la recherche de la nouvelle "Elle avait le nombril en forme de cinq " Jacques Sereys l'avait enregistrée à France Culture, mais je n'ai jamais trouvé ce texte parmi les multiples éditions qui ont été réalisées au fil du temps. Si quelqu'un avait ce texte, je serai heureux de le recevoir (Gilbert.serpin@orange.fr).

    Il faut que tous les fans d'Alphonse fassent un geste pour que son petit musée que j'avais visité il y a des années perdure.

    Dr G.Serpin

Réagir à cet article