Lactalis : des résultats internes inquiétants et des contrôles officiels inefficaces avant la révélation de la contamination

Paris, le mercredi 3 janvier 2018 – Depuis la révélation de la contamination par des salmonelles de certains équipements de l’usine Lactalis de Craon, beaucoup suspectent des irrégularités dans la transmission de l’information. Les ratés qui ont accompagné le rappel des lots de lait infantile potentiellement concernés ont contribué à renforcer ces doutes.

Aujourd’hui, l’affaire connaît un nouveau rebondissement avec des révélations du Canard Enchaîné concernant un contrôle officiel réalisé par la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP). Lors d’une inspection ponctuelle en septembre, la DDCSPP n’avait pas identifié de salmonelles dans les locaux de l’établissement. Le rapport de la DDCSPP que cette dernière aurait rechigné à transmettre aux agents de Bercy quand début décembre la multiplication des cas de gastro-entérite a conduit à la découverte de l’affaire, ne faisait ainsi nullement mention de la bactérie. Pourtant, la contamination était déjà présente, comme en attestent les recherches ultérieures et même des contrôles internes réalisés en août. Dès cette époque, Lactalis Nutrition Santé avait identifié des salmonelles sur du matériel de nettoyage et des carrelages, mais à des niveaux qui ne la contraignaient pas au signalement. Néanmoins, ce maintien du secret et l’inefficacité du contrôle officiel ne peuvent qu’interroger et accroître la défiance des familles déjà réunies au sein de collectifs à l’origine de plaintes judiciaires.

La défense est difficile pour Lactalis qui a néanmoins signalé ce matin en réponse au Canard Enchaîné que contrairement à ce qu’indique le journal, son usine de Craon est aujourd’hui totalement à l’arrêt, y compris en ce qui concerne la production de céréales.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article