L’Australie veut abandonner le zéro Covid

Melbourne, le lundi 20 septembre 2021 – Les autorités australiennes misent sur la vaccination pour mettre fin à la stratégie zéro Covid et aux confinements à répétition qui épuisent le pays.

La manifestation a dégénéré en émeutes. Ce samedi à Melbourne, deuxième plus grande ville d’Australie, des centaines de manifestants anti-confinement s’en sont violemment pris aux forces de l’ordre venus les disperser. Six policiers ont été hospitalisés et plus de 200 personnes ont été arrêtés. Des scènes similaires ont également eu lieu au même moment à Sydney. Si ces actes de violence restent le fait d’une petite minorité, elles traduisent le désespoir de millions d’Australiens qui ne supportent plus les confinements à répétition.

Melbourne est en effet confiné depuis le 5 août dernier, le 6ème confinement que connait la ville depuis le début de la pandémie. Elle détient désormais le triste record de la ville la plus confinée du monde. Un confinement strict (les habitants ont l’interdiction totale de sortir de chez eux) qui pour de plus en plus d’Australiens parait disproportionné au vu de la situation épidémique. L’État de Victoria, où se trouve Melbourne, ne compte en effet que 200 personnes hospitalisés sur plus de 6,5 millions d’habitants. Mais la stratégie zéro-Covid, adoptée par l’Australie depuis le début de l’épidémie, impose que chaque poussée épidémique, même la plus minime, soit combattue par un confinement.

Fin du confinement quand 70 % des Australiens seront vaccinés

Longtemps louée à travers le monde pour ses excellents résultats en termes de mortalité, la stratégie zéro-Covid de l’Australie est de plus en plus décriée. Outre le fait qu’elle a des conséquences économiques et sociales majeures, elle n’est pas parvenue à empêcher la survenue d’une épidémie de variant delta. L’Australie compte actuellement environ 1 500 contaminations et 10 décès quotidiens, un record depuis le début de la pandémie.

Le gouvernement australien a donc récemment révélé son plan de sortie de la stratégie zéro-Covid. Un plan qui se base essentiellement sur la vaccination. Ainsi, les confinements prendront fin une fois que 70 % des Australiens auront été vaccinés, ce qui devrait être atteint à la fin octobre. À ce moment-là, les restaurants, cafés et lieux culturels rouvriront leurs portes mais seront réservés aux personnes vaccinées. Une nouvelle étape du déconfinement aura lieu lorsque 80 % des Australiens seront vaccinés. Les personnes vaccinées auront alors le droit de ne plus porter de masques en extérieur et de recevoir plus de 10 personnes à domicile.

Le zéro-Covid divise l’Australie

On le voit, le retour à la normale se veut extrêmement prudent, d’autant plus que les autorités n’ont pas exclu de nouveaux confinements même une fois le cap des 70 % des vaccinés atteint.

Après des débuts difficiles, la campagne de vaccination australienne s’est accélérée. Environ 270 000 doses sont administrées chaque jour, contre 120 000 en juillet. On compte 58 % de vaccinés dont 37 % d’individus ayant reçu les deux doses.

Si officiellement le plan de sortie du confinement et du zéro-Covid a été validé par tous les Etats et territoires australiens, la question divise en réalité l’Australie. Les États du nord et de l’ouest de l’Australie, très peu touchés par l’épidémie actuelle, continuent de penser que le zéro Covid est la meilleure stratégie pour combattre le virus. « Nous n’avons pas besoin de plan de sortie » a annoncé Mark McGowan, premier ministre d’Australie occidentale, un état où seulement 39 % des adultes sont vaccinés et où 59 % des habitants soutiennent la stratégie zéro Covid. Le dirigeant local a annoncé qu’il garderait ses frontières fermés aux autres Australiens au moins jusqu’en 2022. « Nous devons sortir de là, nous ne pouvons plus vivre dans une cave » lui a répondu le Premier Ministre fédéral Scott Morrison.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article