Les IDEL jugent sévèrement le bilan de ce quinquennat et font part de leur doléance pour le prochain

Paris, le vendredi 9 décembre 2016 - La Fédération nationale des infirmiers (FNI) a réalisé un sondage auprès de 489 infirmiers diplômés d’état libéral (IDEL) sur leur vision de quelques réformes de santé du quinquennat qui s’achève et sur leurs attentes pour le prochain.

Les sondés déplorent en premier lieu le peu de place réservé dans le débat électoral à la santé à plus de 60 %.

Il apparaît également qu’ils jugent sévèrement le bilan de la mandature finissante, ainsi 61,9 % estiment notamment que le dossier médical partagé (DMP) est une réforme négative. La loi de modernisation du système de santé recueille pour sa part plus de 74 % d’avis défavorables !

Concernant les cinq années à venir, les IDEL plaident à 91 % pour un renforcement des soins de proximité s’appuyant sur eux et à 89 % pour le développement de la prévention. Ils jugent également devoir être impliqués dans le désengorgement des urgences hospitalières, notamment en leur permettant d’adapter des doses d’AVK sur protocole (86 %), d’assurer le suivi et la coordination des soins des patients chroniques et dépendants (82 %), d’animer des consultations infirmières d’urgences (72 %). Ils pensent aussi que l’amélioration des soins de premier recours passera par leur plus grande implication dans la permanence des soins (87 %), par la valorisation financière du rôle infirmier (87 %) et par l’élargissement du droit de prescription aux infirmiers (76 %).

FH

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article