Médecins de campagne

Paris, le vendredi 10 juin 2022 – Au moins 90 médecins seront candidats aux élections législatives de ce dimanche à travers les 577 circonscriptions du pays.

De Georges Clemenceau à Bernard Debré en passant par Jean Leonetti, nombreux sont les médecins qui ont occupé un poste de député à travers notre histoire républicaine. De par son image positive auprès de la population, le médecin semble être le candidat idéal à la députation. Ce dimanche, ils seront ainsi plus de 90 médecins libéraux ou hospitaliers parmi les plus de 6 300 candidats aux élections législatives qui se tiendront dans les 577 circonscriptions françaises.

Lors des dernières élections de 2017, ce sont 27 médecins qui étaient entrés au Palais Bourbon, comme en 2012. Vingt-deux d’entre eux briguent un nouveau mandat. Parmi ceux qui ont préféré au contraire prendre leur retraite politique, évoquons notamment Jean-Louis Touraine, professeur d’immunologie et député socialiste puis LREM du Rhône depuis 2007.

Au cours de ces 15 années passées sur les bancs de l’hémicycle, il était devenu un expert des questions de bioéthique, défendant notamment l’ouverture de la PMA à toutes les femmes et la légalisation de l’euthanasie.

Véran, Rist, Mesnier : trois médecins soutiens d’Emmanuel Macron

La plupart des médecins qui seront candidats ce dimanche proviennent des rangs de la droite et du centre, avec 24 praticiens qui porteront les couleurs de la majorité présidentielle et 11 celles du parti Les Républicains. A l’inverse, seuls quatre médecins seront candidats pour la Nupes, deux pour le Rassemblement National, tandis que cinq praticiens ont rejoint les rangs du parti d’Eric Zemmour Reconquête.

Le plus célèbre des médecins candidats est sans nul doute Olivier Véran, qui fut ministre de la Santé tout au long de l’épidémie de Covid-19. Le neurologue se représente dans la 1ère circonscription de l’Isère, dont il fut élu député sous les couleurs du Parti

Socialiste en 2012 et de LREM en 2017. Ce poids lourd de la « macronie » ne devrait pas avoir de mal à remporter un nouveau mandat de député qu’il ne devrait pas remplir lui-même, puisqu’il est désormais ministre en charge des relations avec le Parlement.

D’autres médecins soutiens d’Emmanuel Macron seront candidats ce dimanche. Le Dr Stéphanie Rist, rhumatologue et rapporteur de la dernière loi de réforme du système de santé adoptée l’an dernier, se présente à sa propre succession dans le Loiret. Ancien référent santé de LREM désormais membre du parti Horizons, l’urgentiste Thomas Mesnier visera lui aussi un deuxième mandat en Charente à 36 ans seulement.

Les antivaccins en campagne

Plusieurs médecins s’étant fait connaitre, en bien ou en mal, durant la crise sanitaire, sont également candidats aux législatives. Maire de La Garenne-Colombes, candidat à la primaire de Les Républicains et chef du service des urgences de l’hôpital Georges Pompidou, Philippe Juvin concourt dans les Hauts-de-Seine sous les couleurs de l’UDI.

La psychiatre Martine Wonner se présente elle à sa propre succession dans le Bas-Rhin. En 2020, elle avait été exclue de la LREM pour avoir défendu des thèses complotistes concernant l’épidémie de Covid-19 et c’est donc sous les couleurs de son propre parti, dénommé Ensemble pour les libertés, qu’elle se présente désormais. Notons enfin que deux médecins libéraux suspendus pour avoir refusé de se faire vacciner seront candidats, l’un dans l’Oise, l’autre dans le Nord.

S’il faudra attendre dimanche soir pour avoir une première idée du nombre de médecins qui siégeront à l’Assemblée Nationale au cours du prochain quinquennat, on connait déjà les résultats du 1er tour des élections dans les circonscriptions des Français de l’étranger. Si Anne Genetet, généraliste, est bien partie pour être une nouvelle fois la députée des Français établis en Asie et en Océanie, c’est déjà fini en revanche pour l’excentrique Joachim Son-Forget, radiologue et député sortant battu au 1er tour de l’élection des Français de Suisse.

Quentin Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article