Nouveau mic-mac autour du Remdesivir

Paris, le vendredi 18 septembre 2020 – Le laboratoire Gilead a retiré sa demande de remboursement après avoir eu connaissance des conclusions provisoires de la commission de la transparence de la HAS. Or, dans un avis publié hier, la HAS dit prendre acte « de ce retrait malgré un avis favorable au remboursement » !

Rappelons que le Remdesivir  a été le premier antiviral à obtenir le 3 juillet 2020 une AMM, conditionnelle, pour le traitement des patients oxygéno-requérants ayant une pneumonie associée à la Covid-19.

Malgré le renoncement de Gilead la HAS publie les résultats de son évaluation.

Un service médical rendu jugé faible

A l’issue de celle-ci, l’institution sanitaire « considère que l’accès au remboursement n’est justifié que dans une population plus restreinte que celle de l’AMM, soit uniquement chez les patients âgés de 12 ans ou plus et pesant au moins 40 kg, hospitalisés pour la COVID-19 avec une pneumonie nécessitant une oxygénothérapie à faible débit ». En en effet la HAS considère que le remboursement n’est pas justifié pour les patients avec une pneumonie nécessitant une oxygénothérapie à haut débit, ou une oxygénothérapie lors de la ventilation assistée non invasive ou invasive ou une oxygénothérapie par ECMO.

Au total, l’institution sanitaire juge « faible » le service médical compte tenu des données actuelles qui mettent en évidence une réduction globale de 4 jours du délai de rétablissement clinique des patients (11 jours au lieu de 15) par rapport au placebo. En outre, la HAS note que ce médicament « ne montre pas à ce stade d’effet global sur la mortalité à 14 jours, avec un possible effet suggéré uniquement chez les patients qui nécessitent une oxygénothérapie à faible débit » note la HAS.

La HAS regrette également que le Remdesivir n’ait pas fait la preuve d’une diminution de la charge virale.

Quoi qu’il en soit, la Commission européenne poursuit sa livraison de Remdesivir aux hôpitaux des pays de l’union à titre gracieux.

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Une question simple

    Le 22 septembre 2020

    Quelqu'un croit-il au moindre intérêt du remdesivir ?

    Dr Pierre Rimbaud

Réagir à cet article