Obligation vaccinale : les hôpitaux du Haut-Rhin contraints de déclencher le plan blanc

Mulhouse, le mercredi 22 septembre - L’hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin) et le Groupement hospitalier Mulhouse sud Alsace (GHRMSA) annoncent déclencher le plan blanc dans leur établissement.

En cause, l’éviction temporaire des soignants qui ne se sont pas soumis à l’obligation vaccinale. Ainsi, selon la direction du GHRMSA, environ 8% des 5 500 agents ne sont pas vaccinés et 169 personnels ont dû être suspendus.

Le groupe hospitalier explique ainsi dans un communiqué être confronté à "une situation critique marquée par la poursuite de la gestion de la crise sanitaire, le besoin en renforts de ressources humaines, la réduction du nombre de lits liée à un absentéisme conséquent".

Désormais, comme au plus haut de la crise du Covid, seules les interventions urgentes sont maintenues.

Des difficultés qui touchent également les établissements privés de Mulhouse. Ainsi, la clinique du Diaconat a dû également déprogrammer des opérations pour des raisons d’absence de personnel et ses urgences sont fermées jusqu'au 28 septembre.

Rassurant ou lénifiant ?

Ce mercredi matin au micro de France Bleu France 3 Alsace Matin, Pierre Lespinasse, délégué territorial de l'Agence Régionale de Santé dans le Haut-Rhin s’est néanmoins voulu rassurant : "Cette activation du plan blanc ne signifie pas que nous traversons une crise dramatique, c’est un outil mis en place par la direction de l’hôpital pour une meilleure gestion des plannings" avant d'ajouter "je ne peux pas dire combien de temps ça va durer, mais l’ensemble des hôpitaux met tout en œuvre pour que cela dure le moins longtemps possible. On regrette de devoir repousser les opérations pour les personnes qui attendent mais pour l’instant c’est la seule solution."

Quoi qu’il en soit, il pourrait s’agir d’une première alerte, après que, déjà, les hôpitaux de Montélimar et de Nice ont dû organiser des déprogrammations (sans activer le plan blanc) pour les mêmes raisons de manque d’effectifs.

On semble loin, en tout cas, des déclarations rassurantes d’Olivier Véran qui ne comptait que 3 000 suspensions dans toute la France…bien qu’au moins 5 % des agents hospitaliers ne soit pas vaccinés soit des dizaines de milliers de personnes.

Autant de cas qui pourrait faire vaciller l’hôpital public à la veille de la saison grippale et d’une hypothétique nouvelle vague de Covid.  

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • On y est !

    Le 23 septembre 2021

    Nous sommes au pied du mur : doit on accepter des soignants non vaccinés pour faire fonctionner la machine sanitaire (le refus vaccinal est une forme de grève, soyons réalistes) ? Ou doit on s'en séparer définitivement pour repartir sur des bases saines ?
    - en effet les déclarations officielles sont rassurantes (ARS et ministère) , mais en soi un plan blanc n'est pas une annonce anodine, le président de région l'a bien compris et fait savoir.
    - mobiliser du monde, déprogrammer, tirer encore plus sur la ficelle pour remplacer des soignants non vaccinés afin de soigner des patients non vaccinés : qui ne serait pas dégoûté ?

    Donc nous y sommes : les vaccinés doivent ils continuer à faire des efforts pour les autres ?
    Autant ce débat était théorique en début d'année, autant il devient prégnant maintenant.

    Dr F Chassaing

  • Un rappel chronologique

    Le 23 septembre 2021

    À défaut d'établir une vaccination obligatoire pour les personnes présentant des critères de vulnérabilité (ceux qui arrivent dans les services de réanimation jusqu'à la preuve du contraire), c'est leurs soignants qui ont été soumis à cette obligation.

    Les mêmes soignants auxquels on demandait:
    - lorsqu'ils sont devenus cas contacts, en l’absence de symptômes, de  poursuivre leur activité professionnelle en évitant les services à risque (1)
    - dans le cas "...où un personnel non remplaçable serait porteur du SARS-CoV-2 et asymptomatique, la possibilité dégradée d’un maintien en poste avec un renforcement des mesures de précaution et d’hygiène est envisageable (afin que la balance bénéfice/risque ne soit pas défavorable)..." (2)

    Des situations caricaturales, vous en avez vécu ?
    - P. ex. lorsqu'une employée de pharmacie portant un masque FFP2, derrière une paroi vitrée et avec une distanciation physique de 1 m, délivrait des masques chirurgicaux aux soignants en ville, en leur rappelant qu'ils sont en train d'épuiser leur cota ?
    - P. ex. lorsque les masques FFP2 ont été réservés aux actes exposants à l'aérolisation avérée,  sauf pour le président de la République pendant son déplacement à l'hôpital militaire à Mulhouse (3) et lorsqu'il était diagnostiqué Covid-19 et donnait son témoignage pour les réseaux sociaux (4) ?

    Il y avait encore des dépistages antigéniques hebdomadaires systématiques pour le personnel des EHPAD fin 2020 (5, 6). Avec la possibilité d’un maintien en poste si test positif, "...afin que la balance bénéfice/risque ne soit pas défavorable..." (2).

    C'est à ces mêmes soignants qu'on a reproché ensuite en 2021 d'avoir été à l'origine des infections nosocomiales en 2020 (7, 8)...

    Par ailleurs, le fait que dans l'exercice professionnel la "...vaccination ne peut en aucun cas se substituer à la mise en place des mesures de prévention nécessaires (organisationnelles, collectives et si besoin individuelles), elle vient seulement les compléter..." a été apparemment oublié (9).

    Enfin, sachant que
    - que la vaccination Covid-19 ne procure pas d'immunité stérilisante, qu'elle réduit certes la probabilité de contamination, mais que, une fois contaminé, la charge virale des vaccinés et non vaccinés reste là-même (10),
    - que la diversité des lignées SARS-CoV-2 diminue au niveau des pays avec un taux accru de vaccination de masse (négativement corrélée avec l'augmentation du taux de vaccination de masse dans les pays analysés) (11),
    - que le déclin de la diversité de la lignée est couplé à la dominance accrue des variants préoccupants (11),
    - que les patients subissant un échappement vaccinal hébergent des virus avec une diversité significativement plus faible par rapport aux patients COVID-19 non vaccinés (11),
    la pression selective des vaccinations est-elle réellement exclue ?

    Est-ce que la vaccination Covid-19 n'aurait-elle alors pas dû être plutôt imposée aux seules personnes vulnérables à l’échelon de la population mondiale, p.ex. en analogie avec un calculateur de risque pour la population proposé par les scientifiques américains (12) ?

    Est-ce cohérent d'établir une politique vaccinale qui ignore la place de l'immunité post-infection, en fixant son regard sur le dosage du taux d'anticorps et d'oublier, voire négliger, la place de l'immunité cellulaire et innée ?

    Est-ce cela la médecine basée sur les preuves du 21ème siècle, pour gérer une zoonose avec un impact mondial ?

    Dr Johannes Hambura

    1. DÉLIVRANCE ET INDEMNISATION DES AVIS D’ARRÊT  DE TRAVAIL DANS LE CADRE DU COVID-19 (VERSION AU 20 AVRIL 2020) (https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/arret-travail-covid-19_2.pdf)
    2. https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/rennes/hopitaux-positifs-au-covid-ils-sont-autorises-vous-soigner-1883934.html
    3. https://www.leparisien.fr/politique/coronavirus-macron-visite-l-hopital-militaire-de-campagne-de-mulhouse-25-03-2020-8287869.php
    4. https://www.ladepeche.fr/2020/12/17/les-premieres-images-demmanuel-macron-apres-lannonce-de-sa-contamination-au-covid-19-9263918.php
    5. CONSIGNES RELATIVES AU DEPLOIEMENT ACCELERE DES TESTS ANTIGENIQUES DANS LES ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX ACCUEILLANT DES PERSONNES A RISQUE DE FORME GRAVE (https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/instruction_-_tests_antigeniques_ehpad_-_covid-19.pdf)
    6. https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-trois-questions-sur-le-deploiement-des-tests-antigeniques-dans-les-ehpad_4187939.html
    7. https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vrai-ou-fake-le-covid-19-est-il-devenu-la-premiere-maladie-nosocomiale-en-france_4318027.html
    8. https://www.lci.fr/sante/covid-19-coronavirus-pandemie-il-en-va-de-notre-securite-collective-dans-une-lettre-olivier-veran-appelle-les-soignants-a-se-faire-vacciner-2179997.html
    9. Place et limites de la vaccination en santé
    au travail. Audition d’experts organisée par l’INRS le 10 janvier 2008 (https://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/DMT/TI-TC-122/tc122.pdf)
    10. Riley, S., et al., REACT-1 round 13 final report: exponential growth, high prevalence of SARS-CoV-2 and vaccine effectiveness associated with Delta variant in England during May to July 2021. Preprint.
    http://hdl.handle.net/10044/1/90800
    11. Niesen M.J.M., Anand P., Silvert E., Suratekar R., Pawlowski C. et al. COVID-19 vaccines dampen genomic diversity of SARS-CoV-2: Unvaccinated patients exhibit more antigenic mutational variance. medRxiv 2021.07.01.21259833; doi: https:/doi.org10.1101/2021.07.01.21259833
    12. Jin, J., Agarwala, N., Kundu, P. et al. Individual and community-level risk for COVID-19 mortality in the United States. Nat Med 27, 264–269 (2021). https://doi.org/10.1038/s41591-020-01191-8

Réagir à cet article