Palmarès : le festival de la communication fait le show !

Paris, le jeudi 10 mars 2016 – Quinze jours avant les César, a été dévoilé le palmarès du festival de la communication santé 2015. La tendance insufflée par l’Académie de la communication santé semble avoir été prolongée par la "grande famille" du cinéma français. En effet, dans un monde marqué par la tendance au repli sur soi, les spécialistes de la communication en santé ont estimé essentiel de mettre l’accent sur le rôle joué par la diversité dans le monde de la santé. Aussi, le coup de cœur du festival (qui s’est tenu en novembre dernier sur une terre cinématographique s’il en est… Deauville) a été décerné à l’opération Good morning Sanofi, quand quinze jours plus tard, le film Fatima devait recevoir les honneurs des César !

Un autre regard sur l’industrie du médicament

Si Good Morning Sanofi a suscité l’engouement du festival, c’est que cette web série réalisée par les laboratoires Sanofi est résolument tournée vers l’extérieur, et inspirée par un souci d’ouverture. Les épisodes de cette série se concentrent sur les collaborateurs de l’entreprise dans le monde entier afin qu’ils évoquent leur parcours, leurs aspirations professionnelles et privées et qu’ils permettent de faire découvrir « la richesse de la diversité des talents ». Good Morning Sanofi compte parmi ces opérations de communication qui offrent un visage différent de l’industrie pharmaceutique, si souvent décriée dans les médias grand public. D’autres initiatives dans le même esprit ont été également récompensées par le festival. La Fédération nationale de l’information médicale (FNIM) a ainsi décerné sa médaille d’or à la campagne du LEEM baptisée Le visage du médicament, elle aussi destinée à présenter la "diversité" des personnes travaillant pour le secteur du médicament. Par ailleurs, le prix Or de la « communication corporate marque employeur et information » a été décerné à l’opération Be connected portée par MSD France. Or, cette dernière souhaitait répondre aux critiques peu valorisantes des Français vis-à-vis de l’industrie pharmaceutique.

Des applications qui tissent le lien entre le malade et le médecin

S’étant ouvert depuis quelques années aux associations de patients et d’une manière générale à un public non uniquement restreint à l’industrie, le festival a accordé une nouvelle fois une large place dans son palmarès aux outils de communication qui tissent le lien entre les patients et les professionnels. A cet égard, si l’on peut constater que cette année, les projets présentés n’ont pas nécessairement sur investi les outils de communication inspirés des nouvelles technologies (les affiches papiers et les messages radio ont encore de l’avenir devant eux), en ce qui concerne la relation patient/soignant, les applications mobiles semblent clairement s’imposer. Mon Coach douleur, application développée par les laboratoires Takeda, distinguée par le prix Or dans la catégorie « Communication service et produit grand public » est ainsi un outil salué par de nombreux observateurs et dont l’ambition est d’améliorer le suivi de la douleur des patients souffrant de cancer. Le malade dispose ainsi d’un système lui permettant de mieux évaluer et observer la fréquence et l’ampleur de ses douleurs et de nourrir le dialogue sur ce thème avec le praticien. Diabeto partner, des laboratoires MSD, également saluée par le prix Or dans cette catégorie est elle aussi un témoignage du rôle positif joué par les applications mobiles dans l’amélioration du suivi des maladies chroniques et du lien entre le patient et son médecin.

Résonnance certaine avec l’actualité

Au-delà, résolument en écho avec l’actualité, le palmarès du Festival n’a pas hésité à s’intéresser à des thèmes marquants : le prix Or de la Communication santé publique a ainsi été attribuée à la Mairie de Lyon pour sa campagne Immuniser Lyon, qui mettait en scène des personnalités publiques ou anonymes évoquant leur rapport à la vaccination (le LEEM pour sa campagne sur la iatrogénie médicamenteuse arrive ex aequo dans cette catégorie). En outre, une fois de plus résolument dans l’air du temps qui voit les programmes télévisés dédiés à la gastronomie toujours couronnés de succès, le Grand prix du festival a été attribué à la formation proposée par Menarini. Cette dernière, dédiée aux professionnels de santé, leur propose de les sensibiliser aux allergies alimentaires, thème souvent boudé par les médecins, grâce à la participation non seulement du docteur Habib Chabane, mais également du chef étoilé Thierry Marx.

Des chiens, des nuits trop coquines et des patients plus que méritants

Enfin, pour être parfait, ce palmarès comptait également son lot d’adorables animaux de compagnie (le prix Or de la Communication Corporate Brandinq a été attribué à Vetoquinol), des patients dépassant leur maladie et s’intéressant à leurs droits (la campagne Ils méritent d’être au premier plan de l’association François Aupetit et le site Cancer, mes droits  du Centre Paul Strauss Unicancer ont reçu le prix Or dans la catégorie Communication au profit d’une association), des innovations pour accéder aux soins (le chèque santé de Care Labs a été le coup de cœur du jury dans la catégorie Start Up) et des nuits coquines (HRA évoque dans une campagne humoristique les conséquences d’une sexualité non protégée, ce qui a beaucoup séduit les étudiants du Master Marketing pharmaceutique de la faculté de pharmacie de Chatenay Malabry qui remettaient le Prix étudiant).

 

PS : Notons que Good Morning Sanofi a également reçu le prix bronze dans la catégorie Communication corporate marque employeur et information, que la formation Menarini sur les allergies alimentaires a reçu le prix Or dans la catégorie Communication médicale et que la campagne HRA a été couronnée de la médaille d’argent par la FNIM. Un palmarès touffus, donc, qui est à découvrir in extenso (notamment les prix Argent et Bronze) ici : http://www.festivalcommunicationsante.fr/index.php/lepalmares2015

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article