Polyarthrite rhumatoïde : déremboursement des anti-TNF prescrits en première intention

Paris, le mardi 14 novembre 2017 - Le Journal officiel du 10 novembre a publié un arrêté du ministre de la santé daté du 6 novembre qui vient dérembourser l’étanercept, l’adalimumab, l’infliximab et le golimumab lorsqu’ils sont prescrits pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde sévère, active et évolutive de l’adulte non précédemment traitée par le méthotrexate.

Cette décision fait suite à un avis de la Haute Autorité de santé (HAS) dont la commission de la transparence avait estimé « compte tenu de la stratégie thérapeutique en vigueur, la prescription d’un médicament biologique (en association avec le méthotrexate ou en monothérapie), quel qu’il soit, ne se justifie pas en 1ère ligne de traitement de la polyarthrite rhumatoïde sévère, active, évolutive des patients adultes non précédemment traitée par le méthotrexate ou les autres traitements de fond (DMARD) ». Par conséquent « le maintien de leurs inscriptions sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux » ne se justifie pas, avait-elle conclu.

Suite à cette réévaluation, la Commission de la transparence avait saisi  à son tour la Direction de la Sécurité sociale qui avait conclu « préférable, à un stade précoce, d’attendre une réponse au traitement de 1ère ligne par le méthotrexate, avec une stratégie d’adaptation thérapeutique, et d’introduire, le cas échéant, un traitement ciblé en cas de réponse insuffisante ou d’intolérance au méthotrexate ».

Le gouvernement a donc décidé de suivre ces différents avis.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article