Pourquoi ne pas importer l’ancienne formule du Lévothyrox d’Italie : les réponses de Merck

Paris, le mardi 14 novembre 2017 - En août 2013, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), alors qu’une pénurie de Lévothyrox inquiétait patients et médecins, communiquait sur l’absence de risque de le substituer par l’Eutirox que le laboratoire Merck commercialise en Italie. Or aujourd’hui, alors que la nouvelle formule du Lévothyrox est dans la tourmente, il n’est envisagé aucune importation d’Eutirox d’Italie par l’industriel, ni de réserver une partie de la fabrication du sous-traitant français Patheon, ce qui provoque l’ire et l’incompréhension des associations de patients.
A ce titre le quotidien régional La Dépêche a demandé des explications à Valérie Leto, cadre de ce laboratoire.

« L’Eutirox a été importé en 2013 d’Italie pour pallier la rupture d’approvisionnement en France (…) Mais la situation de 2013 n’a rien à voir avec celle de 2017. A l’époque, nous faisions face à une situation d’urgence. La priorité était de donner aux patients un traitement à base de lévothyroxine, quel que soit son excipient. Il s’agissait en première ligne de trouver une molécule ayant la même indication thérapeutique. Aujourd’hui, l’importation de l’Euthyrox d’Allemagne, et non de l’Eutirox d’Italie, répond à la demande stricte de l’ANSM de se fournir en une formule strictement identique à l’ancienne (…) La formule de l’Eutirox italien est certes la même. Mais son processus de fabrication et son conditionnement diffèrent. Il ne s’agit donc pas du même produit fini. Pour un maximum de sécurité, nous avons fait le choix de nous approvisionner auprès du même site de production, en Allemagne » fait-elle ainsi valoir. 

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article