Prévention des risques : l’assureur Sham récompense deux établissements

Paris, le lundi 27 juin 2016 - Chaque année, depuis 16 ans, les prix Sham de la prévention des risques récompensent des établissements qui mettent en œuvre un projet privilégiant la prévention et la gestion des risques au sein de leur structure. Ces prix sont attribués en fonction de plusieurs critères, la dimension innovante du projet, l’implication du personnel, la facilité d’adaptation du projet dans d’autres structures, la sensibilisation à la prévention des risques et l’efficacité du dispositif.

Les lauréats 2016 sont l’Hôpital Nord Franche-Comté, situé sur la commune de Trévenans (Territoire de Belfort) et le Centre hospitalier d’Argenteuil (Val d’Oise), qui ont été récompensés le 17 juin lors de l’assemblée générale du spécialiste de l’assurance et du management des risques des acteurs de la santé, du social et du médico-social.

Preuve de l’intérêt constant des établissements pour la démarche, les candidatures sont en nette augmentation par rapport à l’année précédente dans la catégorie des établissements sociaux et médico sociaux, remarque l’assureur, avec 15 dossiers contre 11 l’an passé, et dans celle des établissements de santé publics et privés avec 31 candidatures enregistrées contre 20 en 2015.

Un atelier contre les erreurs médicamenteuses

Dans la catégorie « Etablissement de santé - Amélioration de la sécurité des personnes hospitalisées », le prix a été décerné au projet « Atelier médicament : testez-vous » du Centre Hospitalier d’Argenteuil, un programme de simulation à la préparation des piluliers dans les unités de soins.

Suite au nombre élevé d’erreurs médicamenteuses liées à la préparation-administration, le centre hospitalier a mis en place un atelier obligatoire pour les infirmiers, sous forme de mise en situation de préparation d’un pilulier. Deux chariots circulent à travers les différents services et engagent le personnel à gérer un cas clinique fictif, en étant accompagné par des professionnels de la Pharmacie à Usage Intérieur. Ce projet comporte un volet pédagogique, en proposant un échange entre l’équipe projet et le participant à l’issue de l’expérience. Pour l’inscrire dans la durée, le projet prévoit une fiche mémo affichée dans chaque service qui a accueilli l’atelier.

Facilement reproductible dans d’autres structures, ce projet a retenu l’attention du jury pour le développement de la pratique auprès des soignants et son rôle pédagogique apprécié par les participants. La dotation allouée par Sham permettra au CH d’Argenteuil de poursuivre cet atelier en élargissant le champ des services où intervenir, et de fournir le matériel nécessaire à la réalisation des ateliers. L’établissement envisage également le développement d’une formation en e-learning.

Pour en savoir plus sur ce projet, Le CH d’Argenteuil présente l’atelier en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Dc161Cn5TYs

Une salle de simulation incendie

Dans la catégorie « Amélioration de la sécurité des personnes hébergées ou accueillies en établissement social ou médico-social », Shama récompensé le projet innovant de salle pédagogique de simulation incendie de Hôpital Nord Franche-Comté qui permet une immersion complète et une implication forte du personnel, dans un contexte très proche de la réalité d’un sinistre.

Dans l’objectif de sensibiliser et préparer le personnel soignant au risque incendie, et développer le souci de la sécurité des personnes hébergées, l’Hôpital Nord Franche-Comté a dédié depuis 2012 une salle de son établissement aux simulations incendies, en reproduisant une chambre type. Des séances de 2h30 y sont organisées, en alliant théorie et simulation afin de préparer au mieux les soignants au risque d’incendie. Avec des scénarios inspirés de faits réels et des outils reproduisant des sons ou des situations, 1300 personnes ont pu être formées depuis la naissance du projet, et ce projet suscite l’enthousiasme du personnel. La dotation allouée par Sham permettra à l’Hôpital Nord Franche-Comté de se doter de matériel complémentaire (mannequin, simulateur de fumée). L’établissement investira également dans un outil interactif d’évaluation et de réponses aux questions pour permettre d’avoir un retour instantané sur les connaissances apportées par cette formation et la satisfaction des stagiaires.

Pour visionner ce projet : https://www.youtube.com/watch?v=mz9Ctb5ZT5w

Dominique Monnier

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Un atelier contre les erreurs médicamenteuses

    Le 02 juillet 2016

    Toute formation ou atelier qui favorise l'analyse des pratiques professionnelles est bien évidemment à privilégier dans la recherche de la qualité des soins. Cependant j'aimerais connaître le taux de ce type d'erreur afin de le mettre en corrélation avec la formation initiale des infirmiers depuis 2012. Vous voyez bien ou je veux en venir, alors à vous de me prouver le contraire.

    David B

Réagir à cet article