Suspension par l’Ordre d’un médecin roumain pour défaut de "connaissance"

Paris, le jeudi 9 juillet 2015 - Afin d’éviter que le départ à la retraite du docteur Pierre Lockert-Delpuech en mai 2014 après avoir exercé à Plouray (Morbihan) pendant trente-huit ans, ne transforme sa ville en désert médical, le maire avait choisi d’anticiper et de préparer le recrutement d’un nouveau praticien. Il ne lésina pas sur les moyens et fit appel à une agence de recrutement, déboursant 12 000 euros. Enfin, le docteur Dan Viorel, originaire de Roumanie, accepta de s’installer à Plouray et de bénéficier des avantages qui lui étaient accordés (logement au sein de la maison médicale notamment). Le Conseil de l’Ordre valida en avril 2014 cette installation. Mais aujourd’hui, le Conseil départemental de l’Ordre du Morbihan vient de décider de suspendre le praticien. « Le niveau général de ses connaissance a finalement été jugé insuffisant » indique le maire de Plouray, Michel Morvant au journal Ouest France, qui ne précise pas si des "signalements"  de patients sont à l’origine de cette décision. Une formation complémentaire et de nouveaux examens doivent être passés par Dan Viorel, dont la situation sera réexaminée dans dix-huit mois. Aujourd’hui, le maire de Plouray se remet en quête d’un nouveau praticien.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (8)

  • Les fourches caudines de l'Ordre

    Le 11 juillet 2015

    Il est difficile voire imprudent de réagir à cette information relayée aussi dans Le Monde tant on ne connaît pas les détails de l'histoire. Mais elle montre à quel point nous sommes tous assis sur des sièges éjectables. On ne sait pas qui a envoyé ce confrère sous les fourches caudines de l'Ordre mais une fois que l'on y est c'est la fin. Morale de l'histoire, en faire moins, mieux et prendre du temps pour sa formation; les villageois n'ont plus de médecin.

    Dr Vincent Jubault

  • Installation d'un médecin d'origine étrangère

    Le 11 juillet 2015

    J'ai pu observer l'installation d'un médecin d'origine étrangère.
    Son installation dans deux villages situés dans deux départements mitoyens a été annoncée par deux journaux aux titres différents et propres aux régions dans lesquelles se trouvent ces départements.
    Il y a fait l'objet d'une publicité à laquelle les médecins français n'ont pas droit (photos, heures d'ouverture, etc.).
    De plus, dans l'un des deux villages concernés, le bulletin municipal a relaté son installation dans le "mot du maire" et en page intérieure avec photo au côté de Monsieur le maire dans le cabinet prêté par la mairie, heures et jours d'ouverture, adresse du cabinet.
    Tout cela est-il bien déontologique ?

    Dr FG

  • Insuffisance de formation

    Le 11 juillet 2015

    Je note que c'est à la suite de plaintes de patients que l'Ordre a réagi.
    Quid de l'évaluation continue et de sa pertinence?
    Cela d'autant plus que les médecins viennent d'horizons où les formations sont loin d'être équivalentes à celles dispensées dans nos facultés.

    Dr Christian Marty

Voir toutes les réactions (8)

Réagir à cet article