Téléconsultations offertes par les mutuelles : l’Ordre tente la bataille…avant de perdre la guerre ?

Paris, le mercredi 15 novembre 2017 - La semaine passée, de nombreux médecins s’étaient émus de la concurrence déloyale des mutuelles faisant de la publicité pour des services de téléconsultations et déploraient l’immobilisme de l’Ordre et de son délégué général au numérique, le Dr Jacques Lucas.
L’institution a fini par réagir et a fait valoir dans un communiqué, que bien qu’elle soit favorable à ce nouvel outil, son développement devait « nécessairement s’inscrire dans les règles d’exercice de la profession médicale et dans le cadre du parcours de soins ».

Ainsi, le fait pour la mutuelle EOVI MCD de faire campagne en faveur de son service de téléconsultations permettant à ses adhérents de contacter des médecins 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 « tend d’une part à créer une sélection des patients puisqu’elle conditionne le service aux seuls bénéficiaires de cette mutuelle » et « provoque, d’autre part, une distorsion concurrentielle avec les médecins pour lesquels toute publicité est interdite » comme le souligne l’Ordre qui a annoncé avoir  déposé une plainte contre cet organisme devant le TGI de Paris.

Soulignons néanmoins que la bataille risque d’être de longue haleine (et perdue d’avance ?). En effet, ce nouveau créneau est pris d’assaut par les assureurs. Ainsi, par exemple, ce mardi, VYV, un géant du secteur qui rassemble les mutuelles MGEN (Mutuelle générale de l'éducation nationale), ISTYA et Harmonie Mutuelle a annoncé avoir acquis 61 % du site MesDocteurs qui vise à délivrer « 2 millions de téléconsultations » d’ici à 2020…avant un nouveau coup de canif au code de déontologie ?

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Expérience vécue

    Le 15 novembre 2017

    Cela me rappelle un appel pour une diarrhée en période de gastroentérite. J'ai bien fait d'y aller et de m'abstenir de conseils téléphoniques: c'était un méléna avec pâleur extrême et pression artérielle à 6 ou 7 de maxima.

    Dr Bernard Hoche

  • Détournement de patientèle

    Le 15 novembre 2017

    Les mutuelles font du détournement de patients en conseillant à leur adhérents d’aller faire faire des consultations et des devis concurrentiels chez les praticiens de leur réseau.

    Dr Gérard Sabountchian

Réagir à cet article