Tensions d’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite B : marche à suivre pour vacciner les étudiants en santé

Paris, le mardi 4 juillet 2017 - Les vaccins destinés aux adultes contre l’hépatite B connaissent des difficultés d’approvisionnement depuis le début de l’année. Dans ce contexte, les produits disponibles doivent être réservés en priorité aux populations les plus à risque, dont font partie les élèves et étudiants des professions médicales et para-médicales. Afin que ces derniers n’aient pas à pâtir de la situation de pénurie, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) avait déjà délivré quelques recommandations : retarder la troisième dose d’Engerix B20 ou apprécier la nécessité de l’administration de nouvelles doses à l’aune des résultats d’immunisation. Récemment, une instruction du ministère de la Santé adressée aux agences régionales de santé mais aussi aux organismes de formation, établissements de santé, pharmacie à usage intérieur (PUI) et centres de vaccination a apporté plus de détails sur la marche à suivre. Ainsi, pour assurer la vaccination des étudiants, les PUI recevront des stocks de vaccins. Les étudiants, munis d’une prescription de leur médecin retireront les doses dans les PUI liées à leur école. L’administration des deux premières doses sera effectuée par le médecin du travail, tandis que la troisième sera réalisée après la fin de la période de tensions. Il est rappelé que l’absence de vaccination empêche la réalisation des stages cliniques. Soulignons enfin que le vaccin Fendrix B  20 microgrammes/0,5 ml qui sera disponible à partir du 15 juillet ne permettra que modérément d’alléger les difficultés d’approvisionnement : il sera réservé aux personnes ayant une insuffisance rénale.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article