Homéopathie : la goutte d’eau qui fait déborder la coupe d’Hygie ?

Interview du Pr François Chast, pharmacien des hôpitaux de Paris, président honoraire de l’Académie de pharmacie


Chapitres


Pays de Descartes, la France est également l’un de ceux de l’homéopathie. Pour démêler ce paradoxe, à l’heure où les Académies européennes ont une nouvelle fois pointé l’inefficacité et même la nocivité de cette thérapeutique, le JIM a interrogé le Pr François Chast, pharmacien des hôpitaux et président honoraire de l’Académie de pharmacie.

Que les lecteurs homéopathes du JIM se rassurent, nous avons aussi soumis à la sagacité de notre interlocuteur quelques-uns des arguments en faveur des thèses d’Hahnemann…

Réagir

Vos réactions (33)

  • Parfait

    Le 28 octobre 2017

    Tout ce que dit François Chast est parfait...

    Dr Gilles Roche

  • Raisonnée et appliquée

    Le 28 octobre 2017

    Je pense que les publications des observations de Demangeat par exemple pourraient suffire à démontrer l'utilité de l'homéopathie et son bienfait au regard des effets secondaires de la médecine allopathique.

    Dr Soearti Darjana

  • VS...

    Le 28 octobre 2017

    Le Pr Chast nous explique que l'efficacité d'un traitement homéopathique est du niveau du placebo. Soit.
    Nous connaissons tous l'importance, la dimension de l'effet placebo (et nocebo).
    Pourquoi ne pas conduire des essais cliniques : médicament homéopathique/placebo VS rien ?
    Ma suggestion est sérieuse.

    Yves Brasey

Voir toutes les réactions (33)

Réagir à cet article