Aux grands chirurgiens…

Le traumatisme des gueules cassées a symbolisé aux yeux de tous les ravages de la première guerre mondiale. Il est cependant également un symbole des progrès réalisés par la chirurgie réparatrice, qui a su mettre au point de nouvelles méthodes (dont cet appareil) pour offrir une reconstruction acceptable aux poilus défigurés et jeter les bases d’une discipline qui a récemment connu avec les greffes de visage de nouvelles étapes majeures.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article