De bouche à oreille

Les pouvoirs publics mettent en place le dépistage systématique organisé du cancer du col de l’utérus. Alors que les autres programmes de ce type n’ont pas rencontré le succès espéré (au-delà de l’efficacité restreinte de certains), les autorités sanitaires veulent prouver qu’elles ont appris de leurs erreurs en plaçant le dialogue médecin/patiente au centre du dispositif. A bon entendeur.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article