Dernière ligne droite pour la vaccination des soignants

Selon les derniers chiffres de Santé Publique France, aujourd’hui, 80 % des soignants travaillant à l’hôpital ou en EHPAD ont reçu au moins une injection de vaccin contre la Covid. Si ce taux est élevé, il demeure insuffisant pour éviter que des sanctions ne soient émises à partir du 15 octobre. Aussi, des campagnes sont-elles lancées à destination des professionnels de santé, comme l’illustre cette affiche de l’ARS PACA.

Copyright

Réagir

Vos réactions (1)

  • Hémorragie de soignants, fuite du public

    Le 18 août 2021

    On ne peut que déplorer cette maltraitance institutionnelle et politique qui sévit sur notre profession depuis plus de 30 ans... On vogue entre délabrement de notre système sanitaire et désolation des conditions de travail et de prise en soin...Aujourd'hui encore, après avoir lancé quelques miettes et pas à tous et de façon équitable aux soignants qui se sont mobilisés avant même qu'il ait fallu le leur demander, après cette mascarade de Ségur, après avoir applaudi à défaut d'ouvertement brasser du vent et pour finalement traiter les blouses blanches d'assassins en puissance alors qu'ils se sont mis en danger pour la population, l'on s'étonne que les soignants quittent le navire à présent alors que souffrant de sous effectif continu et voulu, on les menace de ne pas les payer malgré leur travail et de les licencier après leur avoir répondu qu'on ne faisait pas grève pour le loisir ? N'est-ce pas insultant ? Le conseil des sages qui valide en sus de cela la violation de deux principes constitutionnels que sont le droit de grève et le droit de travailler ? Nos politiques ne seraient ils pas en train de jouer la fine bouche alors qu'il manque cruellement de soignants et encore plus aujourd'hui ? Quid de l'éthique également ? Je n'ai entendu personne parler d'éthique depuis le début de ce ramdam ! Il me semble que cela ne gênait personne quand on envoyer au turbin les soignants positifs à la COVID et sans protection en sus de cela...

    Hélène d'Agostino (IDE)

Réagir à cet article