Les semaines précédentes

Pas d’âge pour dire non au harcèlement

Jeudi 9 novembre, une nouvelle journée nationale de sensibilisation au harcèlement scolaire est organisée dans toute la France par le ministère de l’Éducation nationale. Cette affiche d'élèves de quatrième et troisième qui a remporté le concours national rappelle que le harcèlement à l'école peut faire le lit du harcèlement sexiste et sexuel, ce qui justifie d’autant plus cette campagne.

Humain, trop humain

Alors que l’Arabie Saoudite connaît un (très relatif) vent de liberté, le royaume, à l’occasion du forum économique Future Investment Initiative qui s’est déroulé à Riyad du 24 au 26 octobre a octroyé la nationalité saoudienne à un robot (humanoïde et féminin !). Cette dernière s’est même fendue d’une allocution.

Ne pas faire le singe !

Plus de 300 personnes ont manifesté ce week-end contre l’ouverture d’un centre de primatologie géré par l’Université de Strasbourg, redoutant des expérimentations (médicales et pas seulement comportementales). Ce débat pose une nouvelle fois la question délicate de l’équilibre entre nécessité des tests sur l’animal et respect de ce dernier.

Un peu trop transparent

La sensibilisation au don d’organe peut inspirer des créateurs qui, comme dans ce concours international lancé par une université turque, n’hésitent pas à résumer crument le principe à la base du don. Si l’image est explicite, son caractère choquant pourrait desservir le propos, car elle fait spécifiquement référence à l’élément qui sous tend le tabou autour de cette pratique.

Priorité en tête !

Ce 10 octobre, la Journée mondiale de la Santé mentale est une nouvelle fois l’occasion de sensibiliser l’ensemble des populations à l’importance du dépistage et de la prise en charge des maladies mentales, encore trop souvent l’objet de stigmatisation. Championne de la communication dans ce domaine, la Grande-Bretagne a enrôlé pour porter ce message de nombreuses stars, afin, notamment, d’évoquer la santé mentale des jeunes adultes.

Un objectif en vue

Les pathologies ophtalmologistes, dont certaines conduisent à la cécité, souffrent d’un défaut de dépistage et de prise en charge à travers le monde. A l’occasion de la journée mondiale de la vision, les organisations internationales dédiées à la santé souhaitent mettre ce phénomène bien en vue.

Ô désespoir…

Cent-cinquante personnes meurent chaque jour victime de la rage dans le monde. Plus de trois millions de personnes sont menacées. A l’occasion de la journée internationale contre ce fléau que l'on peut éradiquer, ce jeudi, l’OIE (agence de l’ONU dédiée à la santé animale) rappelle son objectif d’une disparition totale de la rage.

Le choc des mots

Une campagne de sensibilisation aux conséquences de la violence verbale envers les enfants est visible sur nos écrans depuis quelques jours. Rares en France, les opérations de communication sur ce sujet sont plus fréquentes outre-Atlantique comme en témoigne cette image parlante.

Grains de sel

Le gouvernement a lancé une campagne de sensibilisation pour restreindre le risque de cancer. Sur cette affiche, certains ont considéré qu’il méconnaissait les difficultés du sevrage alcoolique, quand les représentants des viticulteurs ont regretté que la présence du tirebouchon semble stigmatiser davantage le vin par rapport aux autres boissons alcoolisées ! Faire une campagne de prévention impertinente sans que chacun y apporte son grain de sel semble plus que la mer à boire !

Pouvoir faire face à tout pépin

La formation des Français aux gestes de premier secours reste insuffisante, même si depuis le 13 novembre et la vague d’attentats qui a frappé la France, un intérêt croissant s’observe au sein de la population. Le 9 septembre, la Croix Rouge propose des formations gratuites partout en France.

On ne peut plus clair

Jeudi est organisée la journée internationale de sensibilisation aux overdoses. Dans le monde entier, cette journée est l’occasion de rappeler la récente augmentation des morts par overdose, l’accès élargi à de nouveaux produits pour prévenir les drames (naloxone) et l’épidémie d’abus de médicaments aux opiacés aux Etats-Unis.

Pas si virtuel !

Les bénéfices de l’activité physique sont régulièrement rappelés. Mais de multiples obstacles empêchent les recommandations d’être parfaitement suivies. La réalité virtuelle pourrait-elle offrir une solution ? Le sport en réalité virtuelle permettrait en tout état de cause une dépense énergétique comparable à celle obtenue par la « vraie » pratique sportive, affirme le Virtual Reality Institute of Health and Exercise qui étudie les effets de la pratique des exercices virtuels.

A l’insu de son plein gré

Caster Semenya s’est une fois de plus imposée dans l’épreuve du 800 mètres aux championnats du monde d’athlétisme… Cette suprématie qu’elle exerce maintenant depuis 8 ans sur cette discipline ne manque pas d’alimenter les sarcasmes, notamment des autres compétitrices. Cette athlète, autorisée à courir avec les femmes est en effet intersexuée. Elle présente une production inhabituelle de testostérone, un déficit en 5 alpha-réductase, un génotype XY et un appareil génital « mixte ». Un cas de dopage, vraiment à l’insu du plein gré !

Il est né le divin panda !

La France…et le JIM connaissent actuellement un extraordinaire engouement pour la naissance de jumeaux pandas au zoo de Beauval, dont l’un des deux est malheureusement mort. On sait ainsi à peu près tous des premières heures de Mini-Yuan Zi, fils de Huan Huan, dont l’existence est quasiment présentée comme une prouesse médicale ! Notons qu’il est actuellement en couveuse et que sa "marraine" n’est autre que l’épouse du Président de la République !

Quand un patient sauve l’assurance-maladie !

Le 19 juillet 2017, John McCain, sénateur républicain, ancien candidat à la présidence et héros de la guerre du Vietnam, annonçait qu’on lui avait découvert un glioblastome alors qu'il était opéré pour retirer un caillot sanguin au-dessus de l’œil gauche. Cette pathologie, de sombre pronostic, n’aura pas empêché le sénateur McCain de faire (encore une fois…) son devoir en se servant de sa voix pour sauver l’Obamacare, dont l’abolition a fini par être refusée, certes à deux voix près. Quelques heures plus tard on apprenait qu’il retournait en Arizona pour bénéficier d’une radiothérapie et d’une chimiothérapie.

Toutes les images de la semaine