Les semaines précédentes

Ce que l’on ne voit pas

Le 15 juin, la journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées devra non seulement s’intéresser aux violences physiques que subissent régulièrement nos ainés, mais également aux abus de confiance et maltraitances psychiques qui sont encore plus nombreuses et invisibles comme nous le rappelait lors d’une campagne passée cette organisation québécoise.

Se mettre ça dans le crâne

Depuis quelques semaines, le port du casque est obligatoire pour les cyclistes de moins de 12 ans. Les études sont formelles : le port du casque est associé à une division par plus de trois du risque de blessures sérieuses à la tête. L’obligation du port du casque est actée dans une douzaine pays de l’Union européenne. En France, les adultes qui accompagnent ou transportent un enfant sans casque devront s’acquitter d’une amende de 135 euros. En attendant que la mesure soit étendue aux cyclistes adultes, qui sont souvent majoritairement opposés à la mesure.

Ce n’est pas que du cinéma !

Le film 120 battements par minute du réalisateur français Robin Campillo a été salué par le Grand Prix du Festival de Cannes. Percutante et émouvante, l’œuvre retrace la naissance de l’association militante Act up, ses actions chocs et la détermination des jeunes hommes qui l’ont fondée à ne pas mourir malgré l’épidémie de Sida qui décimait les homosexuels.

Explication éclairante

Cette semaine est organisée la journée mondiale de sensibilisation à la sclérose en plaques, une pathologie dont les symptômes et les mécanismes sont souvent difficiles à percevoir par le grand public... et par les professionnels. Cette campagne américaine offre une explication éclairante, permettant de mieux comprendre le caractère imprévisible de certains troubles.

Besoin d’une explication ?

La journée mondiale de sensibilisation à l’hypertension est l’occasion de messages d’avertissement dans tous les pays du monde ! L’Inde a choisi de confier à un petit garçon, médecin en herbe, le soin de rappeler (en sanscrit), les recommandations essentielles pour éviter hypertension et diabète.

Ca suffit, les selfies !

Quelques semaines après le ministère de la Santé italien qui a dû rappeler à l’ordre les personnels de bloc opératoire face à la mode consistant à réaliser des selfies dans les salles d’opération en présence des patients, c’est au tour de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) d’inviter les professionnels de santé au respect et à la décence.

Eloge de la sagesse

Ce vendredi, la journée internationale des sages-femmes rappellera dans le monde entier le rôle central de ces professionnels de santé pour l’accompagnement des femmes. Dans les pays en voie de développement, ces dernières remplissent un rôle encore plus majeur dans un contexte de graves pénuries de médecins.

Pas peanuts

A l’occasion du mois d’avril, dédié au cancer des testicules, une campagne Sud-Africaine veut inciter les hommes à l’auto palpation régulière afin de pouvoir éventuellement détecter la présence de tuméfactions suspectes.

Votre sang ne fait pas qu’un tour

L’Etablissement français du sang (EFS) surfe habillement sur la campagne électorale pour rappeler l’importance du don du sang en utilisant les prénoms des candidats à l’élection présidentielle.

Attirer le regard

La ville de Paris présente à l’Hôtel de Ville l’exposition « Regards d’enfance ». Ces clichés de Loïc Trujillo s’intéressent à seize enfants présentant un trouble du spectre autistique, suivis pendant un an. Ces photographiques incitent à dépasser certains préjugés sur ces troubles et sont le témoignage de la volonté de la capitale d’être plus accessibles aux personnes handicapées.

Prenez soin de vous docteur !

L’automédication très fréquente chez les médecins ferait le lit d’un retard de prise en charge. Alors que de nombreux indicateurs suggèrent que la "souffrance" des professionnels de santé tend à progresser, le Collège français des anesthésistes réanimateurs lance une campagne de sensibilisation incitant les praticiens à choisir un médecin traitant, démarche qui serait ignorée par 80 % d'entre eux !

Trinité

Pour sensibiliser à la lutte contre le cancer de l’enfant, la photographe américaine Lora Scantling, émule de Lewis Carroll, avait immortalisé trois petites filles atteintes d’un cancer en 2014. La tendresse de Rylie 3 ans, Ainsley 4 ans et Rheann 6 ans avait suscité une belle émotion. Trois ans plus tard, l’artiste a retrouvé les trois petites filles aujourd’hui en rémission et leur a demandé de prendre la même pose, ce qu’elles ont accepté avec joie.

La République handicapée ?

Des personnalités souffrant d’un handicap ont interpellé les candidats à l’élection présidentielle sur leurs propositions concernant les sujets handicapés qui sont généralement oubliés des discours politiques. Des associations se mobilisent également pour porter ce thème à la une.

Rayon de soleil

Soutenue par l’Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis, Mélanie, âgée de 21 ans atteinte de trisomie 21 a lancé un défi le 27 février sur sa page Facebook : récolter 100 000 likes afin d’avoir la chance de présenter la météo sur une chaîne nationale. Le pari a été relevé et ce 14 mars c’est Mélanie qui fera la pluie et le beau temps sur France 2, offrant une visibilité sans pareil aux personnes porteuses de trisomie 21 (et démontrant la force de persuasion des réseaux sociaux).

Voyage sans retour

Le réseau association Excision, parlons-en ! vient de lancer une campagne de sensibilisation à destination des jeunes-filles de 12 à 18 ans. Ce programme d’information qui s’appuie notamment sur un site internet qui permet aux jeunes filles en répondant à quelques questions d’évaluer leur risque de subir une excision insiste clairement sur la nécessité d’interroger les traditions de sa famille (au risque peut-être d'alimenter des suspicions illégitimes). Si l’excision est en recul, 53 000 femmes excisées vivraient en France. Des vacances au sein du pays d’origine peuvent souvent servir de prétexte à la réalisation d’interventions pratiquées de plus en plus tardivement.