Analyse génomique : quand on trouve ce qu’on ne cherchait pas. Interview vidéo du Pr Pujol

Interview du Pr Pascal Pujol, chef de l'unité d'oncogénétique du CHU de Montpellier, président de la SFMPP (Société Française de Médecine Prédictive et Personnalisée)

De plus en plus fréquentes, les analyses approfondies du génome révèlent parfois, des découvertes inattendues mettant en évidence des prédispositions à des maladies graves. Le Pr Pascal Pujol et la société savante qu’il préside la SFMPP se sont intéressés à la conduite à tenir dans ces cas.

Faut-il en effet dire toute la vérité au malade en ce domaine, notamment concernant des gènes pour lesquels aucune action de prévention ou de dépistage n’est disponible. Certains de nos lecteurs seront d'ailleurs sans doute étonnés, que la décision finale de révélation revienne aux médecins et non au patient. Dans la "vie réelle", cet entretien avec le Pr Pascal Pujol vient nous rappeler, que, la question est moins évidente qu’il n’y paraît. Soulignons, par exemple, qu’actuellement, seule la moitié des laboratoires qui font des découvertes "secondaires" lors d’analyses génomiques en informent le praticien, et qu’à leur tour la moitié d’entre eux en font part à leur malade…

Chapitres

Frédéric Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article