Et si on en finissait avec le numerus clausus ? Une interview vidéo du Dr Daniel Wallach

Paris, le lundi 24 avril 2017 –Y-a-t-il vraiment trop de médecins comme beaucoup l’avancent  et ce sacro-saint numerus clausus est-il bien raisonnable ?

Pour répondre à ces questions, le Dr Daniel Wallach, dermatologue à l’hôpital Cochin et historien de la médecine,  a épluché la littérature professionnelle de ces quarante dernières années et en a tiré un livre, aux éditions Springer : Numerus clausus, pourquoi la France va manquer de médecins. Dans cet ouvrage, il démontre, pourquoi, selon lui, le numerus clausus est une aberration qui va à terme nuire à la santé des patients. A l’heure où de plus en plus de commentateurs adoptent ce point de vue, le JIM vous propose une interview filmée de son auteur.

Après avoir expliqué le caractère fantasmatique du risque de la « pléthore médicale », il rappelle, que, selon lui, la seule alternative crédible au numerus clausus est…sa suppression ! Il souligne également que celle-ci devrait s’accompagner d’une large réforme des études médicales, en, optant par exemple pour, une sélection à l’entrée des facultés de médecine (qu’il transformerait volontiers en Ecole supérieure de médecine), une réforme des ECN (qu’il qualifie d’épreuve du troisième type…) et un meilleur apprentissage de la pédagogie médicale.

Voici les questions auxquelles le Dr Wallach a répondu :

  • Le numerus clausus... Un mal nécessaire contre la pléthore médicale ? - 00min05
  • Plutôt que sa suppression, l'avenir n'est-il pas au contournement du numerus clausus ? - 1min24
  • Ne vaut-il pas mieux développer "les professions intermédiaires" que de supprimer le numerus clausus ? - 3min22
  • Le numerus clausus a-t-il un lien avec les déserts médicaux ? - 4min43
  • La fin du numerus clausus devra t-elle s'accompagner de mesures coercitives à l'installation ? - 5min34
  • Quelles autres mesures pour améliorer la formation initiale des médecins ? - 6min03


Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article