L’autisme : une affaire trop sérieuse pour la confier uniquement aux professionnels ? Interview vidéo de M’hammed Sajidi

Paris, le lundi 29 mai 2017 – Longtemps méconnu et confondu avec les « psychoses infantiles », l’autisme a acquis ces dernières années une visibilité grandissante, grâce notamment à la lutte acharnée des associations. Ces dernières sont également parvenues à éveiller la conscience des pouvoirs publics qui  ont mis en place plusieurs « plan autisme » dont le troisième vient de s’achever.

Alors que Sophie Cluzel, fraîchement nommé secrétaire d’état chargée des personnes handicapées, a annoncé la semaine passée sa volonté de mettre sur pied un nouveau plan autisme avant la fin de l’année, le JIM  s’est entretenu avec M’hammed Sajidi, fondateur et président de l’association Vaincre l’autisme, afin de comprendre les attentes des patients et de leurs familles.

M’hammed Sajidi s’est fait l’un des porte-voix les plus écoutés des personnes concernées et il appelle, en particulier, à une « désinstitutionalisation » de cette pathologie qu’il refuse de voir catégoriser comme un handicap. Pour lui c’est une prise en charge basée sur l’éducation (et notamment sur la « méthode » ABA) qui permettra de sortir de l’impasse les enfants et les adultes atteints…

  • Présentation de l'association Vaincre l'autisme - 00min07
  • Un bilan du troisième plan de l'autisme - 00min40
  • Comment accueillez-vous la nomination de Sophie Cluzel ? - 1min51
  • Quelle est votre position vis-à-vis du "packing" ? - 2min46
  • Quelle est votre position vis-à-vis de l'ABA ? - 3min30
  • Les contours d'un plan autisme réussi - 4min21

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article