Reste à charge zéro : « un conte de fées qui finira mal » (vidéo)

Interview de Frédéric Bizard, professeur d'économie (ESCP Europe, Sciences Po Paris), président de l'Institut Santé

Présenté comme la panacée contre le renoncement aux soins, le reste à charge zéro apparaît de plus en plus ambigu.

Il est ainsi désormais évident, notamment, que les primes des mutuelles vont fortement augmenter dans les prochains mois en raison de cette réforme.

Frédéric Bizard*, qui s’exprime ici, avait dénoncé, dès l’origine les nombreux effets pervers de cette mesure…

*Professeur d’économie spécialisé dans les questions de santé, ESC Europe, Sciences po Paris

Chapitres

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article