4eme année d’internat MG dans un désert : les internes appelés à la grève

Paris, le mardi 4 octobre 2022 – L’Intersyndicale nationale des internes (ISNI) et l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) appellent les futurs médecins à une grève nationale le 14 octobre prochain pour dire « non à la coercition ! ». Un rassemblement, sous les fenêtres du ministère est également prévu.

Dans le viseur de ces deux organisations, l'article 23 du PLFSS qui prévoit l’ajout d’une quatrième année à l’internat de médecine générale à effectuer « en priorité » dans les zones sous-denses.

« Ils nous maltraitent. Ils économisent sur notre dos. Et maintenant, en plus, ils veulent nous empêcher de choisir notre mode d'exercice. C'est non ! » pointe l’ISNI. L’ISNAR-IMG dénonce également un « cavalier social ».

La régulation de l’intérim médical, prévu par le PLFSS, qui empêcherait les jeunes diplômés d’accéder à ce mode d’exercice fâche également. « Le gouvernement veut "inciter" les internes à aller dans les déserts médicaux. Il veut leur interdire l’intérim après leur diplôme. Parce que tout contrôler de notre exercice pendant nos études ne leur suffit plus ! » raille l’ISNI.

La concertation annoncée par François Braun n’aura donc pas suffi à apaiser les tensions.

Emmanuel Haussy

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Déserts médicaux, à plusieurs

    Le 05 octobre 2022

    Il ne me semble pas opportun d'envoyer un jeune interne s'isoler loin de sa ville et de son lieu de formation (échec certain). La solution aux déserts médicaux me semble possible par la présence dans les maisons médicales municipales d'équipes de plusieurs médecins, jeunes, anciens, de différentes compétences, certificats, orientations, prenant en alternance la garde durant une ou deux journées par semaine.

    Dr B Nave

Réagir à cet article