Covid : vers une obligation vaccinale pour les soignants ?

Paris, le vendredi 5 mars 2021 – Devant le peu d’engouement d’une partie des soignants, l’exécutif envisagerait de leur rendre la vaccination contre la Covid-19 obligatoire.

Le temps des applaudissements est terminé. Après avoir loué pendant un an le rôle du personnel soignant dans la crise, qualifié de « combattant de la première ligne », le gouvernement commence à s’agacer de l’attitude d’une partie des professionnels de santé. Durant leur conférence de presse de ce jeudi, le Premier Ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont exprimé leur mécontentement face au manque d’engouement des médecins pour la vaccination.

La principale infection nosocomiale en France

Selon les chiffres du gouvernement, seulement 42 % du personnel des Ehpad et 30 % des soignants en général se sont fait vacciné contre la Covid-19 alors qu’ils sont pourtant prioritaires pour l’accès au vaccin. « Ce n’est pas normal » selon Jean Castex, qui a solennellement exhorté les médecins et infirmiers à se faire vacciner. Même son de cloche du côté d’Olivier Véran, qui va envoyer ce vendredi un courrier « à l’ensemble des soignants de notre pays » pour les « inciter fortement à se faire vacciner ». Selon Santé Publique France, la Covid-19 serait devenu la principale infection nosocomiale en France, avec plus de 27 000 contaminations et 186 décès en un an.

Les médecins divisés sur la question de l’obligation vaccinale

Pour le moment, l’exécutif continue de miser sur le volontariat et Olivier Véran et espère que « l’adhésion des soignants à la vaccination va augmenter ». Mais le ministre a prévenu : si l’incitation s’avérait insuffisante, il pourrait saisir le comité consultatif national d’éthique (CCNE) « qui serait fondé à nous dire s’il faut aller au-delà ». Il faut comprendre par-là que les autorités pourraient être amenées à rendre la vaccination obligatoire pour les soignants, une option à l’étude depuis plusieurs jours du côté de l’Elysée. Pour rappel, les soignants ont déjà l’obligation de se faire vacciner contre l’hépatite B, la diphtérie, la poliomyélite et le tétanos.

La possibilité de rendre la vaccination contre la Covid-19 obligatoire pour les soignants divise les principaux concernés. Pour le Pr François Chast, ancien président de l’Académie de Pharmacie, ne pas se faire vacciner est une « faute professionnelle ». Même son de cloche du côté du Pr Gilles Pialoux, infectiologue à l’hôpital Tenon, qui estime que la contrainte permettrait de surmonter la défiance de certains soignants (sic). A l’inverse, Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, principal syndicat de médecins libéraux, se montre très réticent et dit « ne pas aimer les obligations ». Du côté de l’ordre national des infirmiers, on préfère botter en touche et rappeler que la vaccination « relève du devoir déontologique ».

Une réticence plus marquée chez les infirmiers

Parmi les opposants à l’obligation vaccinale, beaucoup s’inquiètent des conséquences que pourrait avoir cette obligation si certains professionnels de santé refusaient de s’exécuter. « Peut-on se passer des services de ceux qui ne voudront pas se vacciner » s’interroge le gériatre Renaud Péquignot.

Pour Judith Mueller, épidémiologiste, cela ne vaut sans doute pas « le coup » de braquer et de peut-être perdre des soignants alors que l’efficacité des vaccins contre la transmission de la maladie n’est pas avérée.

Si aucun chiffre précis sur le sujet n’est accessible, il semble que la défiance vaccinale soit plus forte chez les infirmiers et aides-soignants et les médecins. Selon un sondage réalisé par Santé Publique France en janvier, 82 % des médecins avaient l’intention de se faire vacciner, contre seulement 30 % des aides-soignants et 47 % des infirmiers. « Un blocage historique » selon Bruno Pozetto, virologue à Saint-Étienne, qui rappelle qu’à chaque épidémie de grippe saisonnière, les médecins sont bien plus nombreux à se faire vacciner que les infirmiers.

Sur cette question épineuse, le JIM donne la parole à ses lecteurs et vous invite à répondre à notre sondage sur la vaccination obligatoire des soignants (https://www.jim.fr/medecin/debats/sondage/question.phtml?cle_sond_question=527).

Nicolas Barbet

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (7)

  • Bien sûr qu'il faut le rendre obligatoire !

    Le 05 mars 2021

    D'une façon générale je ne comprends pas que l'on refuse de se faire vacciner mais concernant les soignants c'est tout simplement inadmissible (on notera que cela concerne beaucoup moins les médecins ce qui prouve en passant que les études ça sert à quelque chose...).

    C'est parmi les anti vaccins qu'on trouve sans doute ceux qui croient que la terre est plate...

    Dr Louis-Pierre Jenoudet

  • Obligation vaccinale pour les vulnérables ?

    Le 05 mars 2021

    Puisque les vaccins sont efficaces contre la maladie, mais n’empêchent pas le portage du virus SARS-CoV-2( cf. le cas de 14 résidents d’une maison de retraite en Allemagne, testés positifs après avoir été immunisés avec un vaccin), il serait urgent de poursuivre les efforts de vaccination pour les personnes identifiées vulnérables, qu’elles soient en activité de soins ou pas.
    Le bénéfice pour les personnes vulnérables est bien documenté ; pourtant un bon nombre des concernés se montre hésitant.
    Alors, si une obligation vaccinale devait être choisie comme option, elle devrait plutôt concerner toutes les personnes vulnérables. Le ministre chargé de la santé pourrait fixer ces conditions d'immunisation obligatoires (article L3111-1 du Code de la santé publique).

    Dr Johannes Hambura

  • Obligation vaccinale

    Le 05 mars 2021

    Le problème est de savoir si la vaccination de masse permettra d'éradiquer la maladie comme cela à été le cas pour la variole et la poliomyélite (2 maladie virales...) ou si ce fichu virus ne a pas s'éteindre de lui même...

    Dr Daniel Muller

Voir toutes les réactions (7)

Réagir à cet article