Direct 12 août : un médecin "anti-masque" épinglé par l'Ordre | Faut-il suivre les patients Covid + en psy ?

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19

12 h - Un médecin "anti-masque" épinglé par l'Ordre

Un médecin du Bas-Rhin faisait circuler sur les réseaux sociaux depuis quelques jours un certificat médical de contre-indication au port du masque à compléter et personnaliser.  Le conseil départemental de l'Ordre assure à la presse locale que la suspension du médecin qui entendait protester contre la "dictature qui monte" sera prononcée rapidement.

11 h 30 - Plaidoyer pour un suivi psychiatrique systématique des patients Covid +

Le Pr Leboyer (Hôpital Henri Mondor, Créteil) a plaidé ce matin sur France Inter en faveur d'un suivi psychiatrique systématique des patients ayant souffert d'une infection Covid-19. Ils seraient en effet susceptibles de déclarer des troubles anxieux voire des syndromes de stress post-traumatique.

11 h - Masques plus canicule : travailleurs en danger ?

L’association de "prévention auditive" JNA dirigé par le Pr Jean-Luc Puel s’inquiète : "Dans les métiers exposés au bruit, la survenue de la Covid-19 s’accompagne de la nécessité du port de masque en complément du port des protecteurs individuels contre le bruit. Or, avec la chaleur de l’été, il est fort à craindre que ces mesures de sécurité sanitaires renforcent la pénibilité des tâches et amènent à délaisser le port effectif des différentes protections”. On pourrait ajouter les risques accrus de coup de chaleur pour les travailleurs qui exercent, masqués, leur métier en extérieur.

9 h - Odontologie : l'OMS déconseille les soins générateurs d'aérosols

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a édicté, hier,  des "principes" à destination des dentistes pour "minimiser" les risques de transmission de SARS-CoV-2 dans leur cabinet. L'institution internationale recommande en particulier d'éviter "les procédures générant des aérosols". Dans ces recommandations, l'organisation onusienne donne des conseils techniques pour minimiser ces procédures lorsqu'elles sont indispensables (aspiration rapide, climatisation adéquate...).

8 h - France : un point de situation

Voici les différentes données publiées hier par la Direction générale de la santé sur l'épidémie :

Nombre de clusters : 879 (dont les clusters en EHPAD) depuis le 9 mai ; 28 nouveaux et 560 clôturés
Nouveaux cas confirmés de COVID-19 ces dernières 24h : 1 397 (11 223 sur la semaine)
Nombre de tests réalisés en semaine glissante : 600 262 (près de 6 millions depuis le début de la pandémie).
Taux de positivitédes tests pour SARS-COV-2 : 2,1 % entre le 02 et le 08 août vs 1,7 % la semaine précédente
Nombre d’actes SOS Médecins pour suspicion de COVID-19 : 272, soit 3% de l’activité totale
Passages aux urgences pour suspicion de COVID-19 : 246, soit 0,6% de l’activité totale
Personnes hospitalisées pour une infection COVID-19 : 5 012 (191 nouvelles admissions en 24H, - 33 par rapport au 10 août)
Personnes hospitalisées en réanimation : 391 (21 nouvelles admissions en réanimation en 24H, - 5 par rapport au 10 août)
Décès liés au COVID-19 : 30 354 personnes sont décédées en France (14 en 24 h), dont 19 849 au sein des établissements hospitaliers et 10 505 en établissements sociaux et médico-sociaux.

7 h - Monde : 200 000 nouveaux Covid + en 24 h

Selon les données colligées par l'université John Hopkins de Baltimore, on a recensé 20 306 856 cas de Covid-19 (vs 20 092 855 hier) et 741 737 décès liés à cette maladie (vs 736 254 hier). Les trois pays qui ont identifié et déclaré le plus de cas sont les Etats-Unis (5 141 208 vs 5 094 565 Covid + hier), le Brésil (3 112 193 vs 3 057 470 hier) et l'Inde (2 329 638 vs 2 268 675 Covid + hier ). Les trois pays les plus endeuillés sont les Etats-Unis (164 537 vs 163 465 décès hier), le Brésil (103 099 vs 101 752 décès hier) et le Mexique (53 929  vs 53 003 hier).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (4)

  • Médecin et masque

    Le 12 août 2020

    La communauté médicale semble a priori et depuis longtemps (ordre des médecins oblige) une communauté Homogène dans ses actes et ses pensées.
    Et bien le covid nous a appris que non : des complotistes, des imbéciles, des paranoïaques, des idiots, des suffisants, des anti science et pro gourous font partie du corps médical.
    Nous ne sommes que le reflet de notre société
    Je pensais que nous valions mieux.
    Honte à eux, honte à nous

    P.Eck

  • Des faux

    Le 12 août 2020

    Si ces faits sont avérés, premier constat : les certificats évoqués sont des faux.
    Nous avons connus des certificats de "non contagiosité ".
    La faute évoquée est peut être ordinale : peu importe.
    Elle interfère avec une question de santé publique, à l'évidence : il appartient à l'état donc de prendre des sanctions exemplaires susceptibles de décourager définitivement ces individus toxiques et mouvances attenantes.
    Leurs comportements peuvent être considérés comme un encouragement à la bêtise au mieux, à l'abus de faiblesse au pire.

    Liberté de prescription certes, Tolérance & Respect des points de vues : Pourquoi pas, MAIS tout ceci se mérite.

    Je vous propose de parcourir : https://www.sante-corps-esprit.com/ : Ce que parcours une frange X de nos patients et probablement une fraction Y des prescripteurs.

    Dr JP Bonnet

  • Masque et bergamasque

    Le 13 août 2020

    L'utilité du masque a bien des dimensions. La dimension scientifique, mettons son action préventive réelle n'est ni clairement démontrée ni universellement partagée. La dimension réglementaire régalienne obeit à d'autres motifs, sociaux et politiques, et elle ne se discute pas. Le médecin qui fait un certificat de complaisance doit être poursuivi pour ce motif, la complaisance.

    Dr Gilles Bouquerel

Voir toutes les réactions (4)

Réagir à cet article