Direct 16 octobre : Faute de volontaires, Pasteur suspend l’essai clofoctol | La HAS exclu Moderna de la troisième dose

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

18 h 30 - La HAS exclut Moderna de la troisième dose

Après l'alerte de plusieurs pays scandinaves il y a une semaine sur des cas de myocardites chez les moins de 30 ans après la vaccination contre la Covid avec Moderna, et en attendant que l'Agence européenne du médicament ne se prononce sur la question, la Haute Autorité de Santé est revenue ce vendredi sur son dernier avis en recommandant de n'administrer les doses de rappel qu'avec le vaccin de Pfizer.

18 h - Faute de volontaires, l’essai clofoctol suspendu

La campagne de recrutement lancée par l'Institut Pasteur de Lille (IPL) pour mesurer l'efficacité du clofoctol contre la Covid-19 est momentanément à l'arrêt. L'objectif des chercheurs était de recruter des patients non vaccinés, de plus de 50 ans et testé positifs ou symptomatiques. En un mois, l'IPL a trouvé sept volontaires sur un total de 346 espérés. Face à cette participation insuffisante, l'essai va être poursuivi aux Antilles, où la vaccination est plus faible et le taux de positivité plus élevé.

17 h - Pour la première fois, la Russie enregistre plus de 1 000 morts en 24 heures

La Russie a dépassé samedi la barre symbolique du millier de décès quotidiens dus au Covid-19. Le décompte officiel du gouvernement fait état de 1.002 décès et de 33.208 nouvelles contaminations.

16 h – Ce soir, une expérimentation parisienne sur la transmission de la Covid en boîte de nuit

Après le test sur les risques de transmission du Covid-19 dans les concerts, celui prévu le 26 juin pour les discothèques avait dû être reporté faute de volontaires. L’expérimentation va finalement se tenir ce dimanche de 16 heures à 23 heures dans deux établissements parisiens, la Bellevilloise et la Machine du Moulin Rouge. Les organisateurs ont besoin de 4 400 volontaires. Il faut être complètement vacciné, être âgé de 18 à 49 ans, ne pas avoir de facteur de risque de forme grave de Covid-19 et aussi vivre en Île-de-France. La moitié des personnes retenues assistera à la soirée et l’autre moitié n’y assistera pas. Les chercheurs compareront ensuite le nombre d’infections dans les deux groupes.

15 h - Vers l’autorisation du Pfizer pour les 5-11 ans en Europe ?

Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont annoncé vendredi avoir transmis au régulateur européen des résultats d'essais cliniques de leur vaccin contre la Covid-19 chez les enfants de 5 à 11 ans en vue d'une autorisation. Les deux entreprises ont soumis à l'Agence européenne des médicaments (EMA) "des données en faveur d'une vaccination" de cette tranche d'âge pour laquelle aucun produit n'a pour l'instant été autorisé.

14 h - Les tests Covid restent gratuit en outremer

Les tests Covid de "confort" resteront gratuits dans les territoires ultramarins en état d'urgence sanitaire, dont les Antilles, la Guyane et Mayotte, alors qu'ils sont devenus payants dans le reste de la France, selon un décret paru vendredi au Journal officiel.

13 h - Un point sur les fermetures de classes

Le ministère de l'Éducation nationale indique que 1180 classes étaient fermées jeudi 14 octobre à cause de la Covid-19. Un chiffre à nouveau en baisse sur une semaine et qui représente 0,22% des classes du pays.

12 h - L’obligation vaccinale repoussée en Polynésie

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a annoncé le report au 23 décembre de l'application de la loi sur l'obligation vaccinale pour les personnes en contact avec le public dans cette collectivité d'outremer. La loi, votée le 23 août par l'Assemblée de la Polynésie française, devait s'appliquer le 23 octobre.

11 h - L’US Navy va chasser de ses rangs les récalcitrants à la vaccination

L'US Navy a prévenu jeudi que les marins qui refuseraient de se soumettre à la vaccination désormais obligatoire dans l'armée américaine contre le Covid-19 seraient renvoyés à la vie civile

10 h - L’EMA envisage d’autoriser un cocktail d’anticorps monoclonaux en prophylaxie de la covid

L’European medicines agency (EMA) a indiqué jeudi avoir commencé à évaluer un « cocktail » d'anticorps d'AstraZeneca contre la Covid-19, ouvrant la voie à une éventuelle autorisation pour l'utilisation du médicament dans l'Union européenne. Le laboratoire assure qu'il peut être efficace en prévention chez les patients fragiles. L’EMA indique que la décision de lancer un examen continu de ce "cocktail" "est basée sur des résultats préliminaires d'études cliniques, qui suggèrent que le médicament peut aider à protéger contre la maladie".

9 h - France : l'incidence augmente

Selon les dernières données publiées par Santé publique France, la situation de la Covid en France est la suivante :                               

- 7 080 375 cas identifiés depuis le 1er mars 2020 (32 589 en une semaine vs 29 419 la semaine précédente, 4 470 hier)     
- 6 470 personnes hospitalisées pour Covid (- 335 en une semaine vs – 489 la  semaine précédente)                                   
- 1 051 personnes hospitalisées en soins critiques  (- 115 en une semaine vs - 160 la semaine précédente)
- 117 245 décès depuis le 1er mars 2020 (216 en une semaine vs 270 la semaine précédente, 49 hier)

8 h - Un point de situation dans le monde

Selon les dernières données de l’université John Hopkins de Baltimore, on a dénombré, depuis le début de la pandémie, 240 229 690 infections par SARS-CoV-2 (12 417 503 en 4 semaines) qui ont contribué à 4 884 114 décès (210 365 ces 4 dernières semaines) à travers le monde. Ces quatre dernières semaines, les trois pays les plus touchés par la pandémie en nombre de cas sont les Etats-Unis (2 883 312 cas), le Royaume Uni (994 966) et la Turquie (806 926). En nombre de décès, les pays les plus impactés ces quatre dernières semaines sont les États-Unis (50 297 décès), la Russie (24 271 décès) et le Mexique (13 470 décès).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Eyes wide shut

    Le 18 octobre 2021

    Je l'avais prévu. Preuve par l'absurde de l'impossibilité pratique pour une molécule de se repositionner. Le cadre réglementaire est évidemment dicté pour ne permettre que l'introduction de nouvelles molécules avec propriété intellectuelle escomptée, présentée par un parrain puissant et riche.

    De là on peut soit le constater, et se poser des questions et entrevoir des modifications réglementaires possibles, soit fermer les yeux en disant qu'il n'y a aucun problème.

    Dr Gilles Bouquerel

Réagir à cet article