Effets cardiovasculaires d’une consommation modérée d’alcool : la paraoxonase-1 impliquée?

Une prise modérée d’alcool est très souvent associée à une diminution des maladies coronariennes, et également, à une augmentation du cholestérol HDL. La paraoxonase-1 est une enzyme antioxydante impliquée dans la protection cardiovasculaire : elle réduit le développement de l’athérosclérose ; elle est produite par le foie et hydrolyse les peroxydes lipidiques. Dans le sang, elle est liée au cholestérol HDL et protège le LDL contre l’oxydation. Quelle est l’influence de la prise d’alcool sur la paraoxonase-1 ?  

Dans cette étude transversale aux Pays-Bas, les auteurs ont étudié la relation entre consommation d’alcool (une prise = 10 g d’alcool) et activité de la paraoxonase-1 en tenant compte du cholestérol HDL et de l’apoA-1. La population comprenait 8 224 personnes issues de la population générale et âgées de 50 ans en moyenne ; 25 % étaient abstinentes, 50 % consommaient de l’alcool jusqu’à une prise par jour, 20 % entre 1 et 3 prises et 5 %, plus de 3 prises.

Un plateau à partir de trois prises par jour

Les chercheurs ont constaté que l’activité paraoxonase-1 augmentait progressivement à travers les différents niveaux de prises quotidiennes d’alcool, avec toutefois un palier (écart non significatif) entre une à trois boissons par jour, et plus de 3. L’activité sérique médiane de la paraoxonase-1 était ainsi de 50,8 ; 53,1 ; 54,4 ; 55,7  U/l, respectivement dans les 4 catégories décrites ci-dessus. Ces résultats restaient significatifs après ajustements multiples (démographiques, tabac, paramètres cliniques, biologiques dont cholestérol HDL). Le cholestérol HDL et l’apoA1 augmentaient aussi avec la prise d’alcool ; l’activité de la paraoxonase-1 était aussi liée de façon indépendante au cholestérol HDL et à l’apoA1. Hommes et femmes étaient également concernés, ainsi que les différentes sources d’alcool.

Il est donc possible que l’augmentation de l’activité de la paraoxonase-1 induite par la consommation d’alcool, avec un plateau à partir de une à 3 unités par jour, contribue aux effets favorables d’une consommation faible à modérée d’alcool sur les maladies coronariennes.

Dr Viviane de La Guéronnière

Références
Gruppen EG et coll : Serum paraoxonase-1 activity is associated with light to moderate alcohol consumption: the PREVEND cohort study. Am J Clin Nutr., 2018. Publication avancée enligne le 29 octobre. doi: 10.1093/ajcn/nqy217.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Le vin : bon pour la santé. . . des producteurs, et seulement eux !

    Le 07 décembre 2018

    https://braillon.net/alain/3vin.pdf
    Une ex de Danone qui cherche à se faire embaucher par les professionnels du vin?
    Lamentable.

    Dr Alain Braillon

  • Et vous Dr Braillon quels sont vos conflits d'intérêts ?

    Le 13 décembre 2018

    Tout le monde peut avoir des conflits d'intérêts :
    https://braillon.net/alain/3vin.pdf => Déclaration d'intérêts : le Pr Dubois est président de la Commission addiction à l'Académie de médecine.
    "Une ex de Danone qui cherche à se faire embaucher par les professionnels du vin? " Il ne s'agit que de suppositions. Et vous M. le Dr Alain Braillon quels sont vos conflits d'intérêts ?
    Ne pas écouter ce que les personnes ont à dire juste parce qu'il y a un possible conflit d'intérêt...
    Lamentable. La science ne peut faire que du sur place dans ce cas.

    Dr Jean-Philippe PAUau Saint-Martin

Réagir à cet article