Les omega 3 ne préviendraient pas l’accouchement prématuré

C’est la conclusion d’une étude australienne récente qui vient contredire les résultats d’études précédentes,- eux-mêmes fragiles. Pourtant cette équipe australienne avait pressenti un effet bénéfique des acides gras omega 3(AG Ω3) lors d’une étude précédente, qui avait un objet différent puisqu’il s’agissait de la prévention de la dépression du post-partum et du neuro-développement des enfants.

En deux études successives, l’intérêt d’une supplémentation des grossesses en AG Ω3 semble bien être remis en cause, puisqu’elle n’aurait d’effet ni sur l’incidence de la dépression du post-partum, ni sur le neuro-développement des enfants, ni sur la fréquence de l’accouchement prématuré.

Plus de 5 500 femmes enceintes avaient été incluses dans cette étude multicentrique, randomisée, en double-aveugle. La moitié d’entre-elles avaient reçu quotidiennement une supplémentation d’AG Ω3 sous la forme de 3 capsules d’huile de poisson, qui contenaient au total 900 mg AG Ω3 : 800 mg de DHA (acide docosahexaénoïque) et 100 mg d’EPA (acide eïcosapentaénoïque). La supplémentation, qui devait être initiée avant 20 SA, avait débuté en moyenne vers 14 SA et se terminait à 34 SA. Les femmes du groupe témoin avaient pris les mêmes capsules, aux mêmes dates, mais celles-ci contenaient une huile végétale, seulement « aromatisée » à l’huile de thon, pour donner le change.

L’observance et la survenue d’effets secondaires étaient contrôlées par un appel téléphonique deux semaines après l’inclusion et à 28 SA. Le nombre de capsules non prises était contrôlé lors de la visite de 34 SA, et un dosage de la DHA était fait à l’inclusion et à 34 SA.

Seule différence, le poids des nouveau-nés…

Alors que les caractéristiques des deux groupes étaient comparables à l’inclusion, dans le groupe supplémenté en AG Ω3 le nombre d’accouchements prématurés précoce (avant 34 SA) était lui aussi équivalent : 61 pour 2 734 grossesses (2,2 %), versus 55 pour 2752 grossesses (2,0 %) dans le groupe témoin.

Risque Relatif  RR = 1,13 ; intervalle de confiance à 95 % IC = 0,79 – 1,63 (avant et après ajustement).

Il n’y avait pas plus d’accouchements prématurés avant 37 SA, ni de prise en charge d’accouchement à terme dépassé, dans le groupe supplémenté en AG Ω3.

La seule différence retrouvée était une augmentation de l’incidence des poids très élevés pour l’âge gestationnel et le sexe (> 97ème perc.) chez les nouveau-nés dans le groupe supplémenté. RR = 1,30 ; IC = 1,02-1,65, mais sans ajustement sur la parité.

Aucune différence quant à la survenue d’effets secondaires graves entre les deux groupes.

Il se peut que l’étude ait manqué son but du fait que les australiennes consomment majoritairement des compléments alimentaires en période prénatale, que durant l’étude, l’observance ait été médiocre, et que lors du contrôle fait à 34 SA chez les femmes supplémentées le niveau de DHA n’ait été que de 32 % supérieur à celui des femmes du groupe contrôle.

Dr Catherine Vicariot

Référence
Makrides M et coll. : A Randomized Trial of Prenatal n−3 Fatty Acid Supplementation and Preterm Delivery.N Engl J Med., 2019; 381:1035-45.
DOI: 10.1056/NEJMoa1816832.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Supplementation en dha et grossesse

    Le 19 septembre 2019

    Selon mon expérience clinique de psychiatre libéral, mes patientes allaitantes et...dépressives ont été nettement soulagées avec une supplementation en dha... Certaines avaient eu un traitement antidepresseur avant leur grossesse et de ce fait connaissaient les symptômes inhérents à la dépression. Dans ce cas, il avait été possible d’interrompre le traitement avec une prise en charge très soutenue et... une prescription homeopathique (comme le prescrivent les sages femmes!) pour apaiser au moins les angoisses...D’autres étaient de nouvelles patientes récement accouchées ou dont le bébé avait plusieurs mois.
    Pour la grossesse, je laissais le soin de la supplementation à leur médecin gynécologue, tout en posant la question...

    Dr Chantal Coornaert

  • Clarification

    Le 25 septembre 2019

    C'est assurément aussi efficace que l'oxygène pour les pieds plats ! Mais quelle grande clarification indispensable !

    Dr Virgile Woringer

Réagir à cet article