L’expérimentation animale sur la sellette

Interview du Pr Xavier Montagutelli, directeur de recherche et directeur de l'animalerie de l'Institut Pasteur de Paris


Chapitres


Outre des considérations légitimes concernant le bien-être des animaux, certains pourfendeurs de l’expérimentation animale arguent de l’inutilité de ce modèle compte tenu de la possibilité "systématique" de le remplacer par d’autres méthodes.

Or, de nombreux chercheurs soulignent et notamment dans une tribune récente publiée dans le quotidien Libération, que la fin immédiate de l’expérimentation animale dans un but scientifique aurait un retentissement délétère sur les progrès de la science et de la médecine en particulier.

Pour déterminer, si l’expérimentation animale demeure aujourd’hui nécessaire, le JIM s’est entretenu avec le Pr Xavier Montagutelli, qui dirige un laboratoire de recherche spécialisé dans la génétique de la souris ainsi que l’animalerie de l’Institut Pasteur de Paris.

Réagir

Vos réactions (5)

  • Résultats transposables à géométrie variable

    Le 21 février 2018

    Certes, l'expérimentation animale est utile.
    Encore faut-il être capable d'en accepter les conclusions.
    L'étude Comobio faite en 1998 a démontré la nocivité des ondes électromagnétiques du téléphone portable su le cerveau du rat. C'était gênant pour les opérateurs de téléphonie. Donc, on a conclu que les résultats n'étaient pas transposables à l'homme.
    Alors, à quoi servent les expérimentations si leurs résultats ne sont pas transposables?
    En fait, la transposabilité est à géométrie variable en fonction des intérêts économiques.
    https://www.youtube.com/watch?v=_xmDVYdTCgk
    http://www.etudesetvie.be/informations/99-mortalite-d-embryons-de-poles-exposes-aux-ondes-des-telephones-portables.html

    Dr Joël Delannoy

  • L’expérimentation animale

    Le 21 février 2018

    Ce que j’ai entendu n’est pas convaincant. En effet, il s’agit d’un chercheur certes émérite, mais peu soucieux de se remettre en cause...
    C’est toujours la même histoire,l’homme intelligent dominant à protéger, mais jusqu’où ?
    Sans vouloir engager une polémique,j’ai l’idée d’un scénario où l’homme a déjà été mis en expérimentation (mémoire .....)
    Et il me semble avoir entendu parler de crimes.Quelle différence entre les crimes sur les humains et ceux sur les animaux ? Quelle valeur avons nous au fond ?
    Dr Patricia Erbibou

  • L’homme a déjà été mis en expérimentation

    Le 21 février 2018

    Ce que j’ai vu n’est pas convaincant, en effet il s’agit d’un chercheur certes émérite,mais peu soucieux de se remettre en cause...

    C’est toujours la même histoire, l’homme intelligent dominant à protéger mais jusqu’ou ?
    Sans vouloir engager une polémique, j’ai l’idée d’un scénario ou l’homme a déjà été mis en expérimentation (mémoire...).
    Et il me semble avoir entendu parler de crimes, qu’elle difference entre les crimes sur les humains et ceux sur les animaux ? Quelle valeur avons nous au fond ?

    Dr Patricia Erbibou

Voir toutes les réactions (5)

Réagir à cet article