Quatre ans de prison dont deux avec sursis pour Jérôme Cahuzac

Le docteur Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget, a été reconnu coupable de fraudes fiscales et de blanchiment d’argent par la cour d’appel de Paris et a été condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis. La peine est plus clémente que celle prononcée par le tribunal correctionnel de Paris (trois ans de prison ferme) et celle requise par le parquet national financier (également trois ans de prison ferme). Si la cour d’appel n’a pas accordé d’aménagement de peine « ab initio », une demande dans ce sens peut être déposée devant le juge d’application des peines, ce qui pourrait permettre au chirurgien et ancien ministre d’éviter la prison.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Inéligibilité à vie...

    Le 16 mai 2018

    ... et ce quelque soit le métier d'origine. Une trahison des citoyens, c'est une trahison. Il ne s'agit pas d'une simple faute, c'est une trahison de l'Etat. Et Cahuzac savait d'autant plus ce qu'il faisait puisqu'il disait combattre lui-même ce pour quoi il a été condamné. Calculé, prémédité, délit d'initié... on tient compte du vécu des familles de ceux qu'on emprisonne tous les jours pour moins que ça ? Que nenni. Pourquoi ces aménagement ? Du à son haut grade ? C'est justement pour cela qu'il est impardonnable, que cela augmente sa responsabilité. Elle est où l'exemplarité ? Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ? Ne pas supporter la prison... Qui la supporte ? Il fallait y réfléchir avant.

    5 ans d'inégilibilité... juste de temps de monter une nouvelle campagne électorale
    Il est cynique et épargné... j'ai la nausée.

    C. Durand

Réagir à cet article