Vaccination antigrippale dans les officines : de bons chiffres qui cachent des ratés !

Paris, le vendredi 16 février 2018 – Cet hiver, le ministère de la santé a lancé une expérimentation qui devrait durer trois ans et qui consiste à permettre aux pharmaciens de vacciner contre la grippe dans leurs officines. Deux régions, l’Auvergne Rhône-Alpes et la Nouvelle-Aquitaine participent à ce programme. La station radio Monte-Carlo a dévoilé cette semaine un "scoop" : 156 000 personnes auraient été vaccinées dans environ 5000 pharmacies…des statistiques d’ailleurs pas si exclusives puisqu’elles sont très proches des 152 000 patients immunisés annoncés par l’Ordre des pharmaciens fin janvier. Ces données avaient d’ailleurs été présentées comme excellentes…sans qu’il soit répondu à la question essentielle de l’amélioration ou non de la couverture vaccinale grâce à cette mesure.

Quid de la couverture vaccinale ?

Le syndicat MG France, se basant sur les chiffres de la CNAM de la Haute-Vienne, souligne dans un communiqué : « le taux de couverture était sensiblement le même, dans le département entre fin 2016 et fin 2017 : en-dessous de 50 % ».

En outre, l’expérimentation était présentée comme un moyen de soulager les comptes de la sécurité sociale, hors, comme fustige MG France : « les médecins généralistes réalisent la vaccination antigrippale de leurs patients durant une consultation de suivi habituel et qu’il n’y a donc aucun coût additionnel, alors que les pharmaciens sont rémunérés pour cet acte » !

Enfin, on notera l’écueil suivant souvent signalé : le médecin traitant n’est pas systématiquement informé de la vaccination de ses patients par le pharmacien !

Rappelons, néanmoins, que le bilan officiel ne sera publié que dans quelques semaines.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (3)

  • Partageons nos compétences

    Le 17 février 2018

    Sincèrement, je suis fatigué par cette guerre médecins/pharmaciens/infirmiers etc. Partageons nos compétences et travaillons de concert, seul cela augmentera la protection de nos patients (communs) fragiles. Nous, pharmaciens, essayons de prévenir vous, médecins, qui n'êtes pas toujours faciles à joindre par téléphone...et peu d'entre vous ont un mail et pourtant ce serait pratique.

    Séverine Dardel

  • Partage du carnet électronique

    Le 17 février 2018

    D'où l'intérêt de développer l'usage du carnet de vaccination électronique (sur mesvaccins.net) et son intégration dans le DMP (ou avec la carte vitale) : patients, médecins, sage-femmes, pharmaciens, infirmiers pourraient plus facilement s'en emparer sans risque de doublon ou de manque.

    Dr Blandine Courtot

  • Coût d'un vaccin !

    Le 18 février 2018

    Concernant la rémunération, l’officine percevra 4,50 euros à chaque personne vaccinée bénéficiant d'une prescription vaccinale. Pour les patients qui présentent un bon de prise en charge adressé par sa caisse d'Assurance maladie, 6,30 euros seront versés à la pharmacie. Enfin, l’officine percevra une somme forfaitaire de 100 euros à partir de cinq vaccinations. Le décret est entré en vigueur au lendemain de sa publication.
    Site : Pourquoi? Dr• Publié 13.05.2017 à 07h50

    Pour le même acte une infirmière recevra AMI 1.35 (acte isolé) x 3€15 soit : 4 €25 .Point final.
    Pas de forfait 100€, ni supplément pour prescription par l'Assurance maladie !
    Merci à ceux qui participent généreusement à la protection vaccinale de la grippe, suivez mon regard critique !
    Auraient ils les mêmes tarifs pour d'autres vaccins (tétanos, polio...)?.

    Philippe Delebecque. Infirmier en retraite (vacciné annuellement et gracieusement par une autre retraitée merci pour elle).

Réagir à cet article