Xavier Bertrand : diffuseur de fakenews sur l’homéopathie ?

Lille, le mardi 23 avril 2019 - Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, s’est récemment mobilisé contre le déremboursement des médicaments homéopathiques et a appelé à signer la pétition initiée par les laboratoires Boiron. Pour lui ce déremboursement « coûterait plus cher » aux Français. Certains défenseurs de l’homéopathie avancent en effet que le déremboursement des médicaments homéopathiques dont le coût moyen est de 2,70 entraînerait le report vers des traitements classiques dont les prix seraient plus élevés. Cependant, comme le note le Journal du Dimanche, le prix moyen des produits à prescription médicale facultative remboursables est de 2,50 euros. Un second argument, également soutenu par l’ancien ministre de la santé, affirme que la consommation de médicaments serait inférieure chez les patients suivis par un homéopathe…en s’appuyant, notamment, sur la série d'études EPI 3. Or, ces travaux souffrent d’un biais important puisque les patients inclus ne présentaient pas les mêmes caractéristiques et que ceux traités par homéopathie étaient globalement en meilleure santé. Ainsi, une étude similaire menée sur deux groupes comparables, conduite pendant trente-trois mois auprès de 43 000 patients allemands par l'Institute for Social Medicine de Berlin, a conclu l'inverse : les patients ayant suivi un traitement homéopathique ont coûté plus cher au système de santé. De même, l’étude médico-administrative la plus complète menée en France, conduite par la CNAM, a monté que 55% des médicaments homéopathiques sont prescrits en même temps qu'un médicament classique : il est donc quelque peu rapide, comme le suggère Xavier Bertrand, d’assurer que les médicaments homéopathiques remplacent les médicaments conventionnels.  Sollicité par le JDD, Xavier Bertrand persiste et signe : « si l'homéopathie n'est plus remboursée, c'est 128 millions d'euros que les Français devront payer de leur poche. Ça va amputer leur pouvoir d'achat ! » Un entêtement auquel Paris Match apporte un commencement d’explication, les laboratoires Boiron emploient 3 600 salariés notamment sur deux sites, à Lambersart et à Villeneuve-d’Asq, dans les Hauts-de-France.
Rappelons néanmoins que  dans ce dossier Xavier Bertrand a le mérite de la cohérence, puisqu’il défendait le même point de vue quand il était ministre de la santé, il y a plus de dix ans.
 

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Vous avez dit pouvoir d'achat ?

    Le 24 avril 2019

    128 millions, c'est bien ce dont est amputé le budget de l'Assurance maladie, réduisant le pouvoir d'achat de cette dernière pour prendre en charge de vrais médicaments.
    Quant aux économies prétendument générées par les prescriptions homéopathiques, on aimerait en avoir des preuves médico-économiques plus tangibles que les allégations d'un politicien.

    Dr Pierre Rimbaud

Réagir à cet article