Un amaigrissement délirant

N.Chabert,

Paris

 

En juillet 2007, un homme de 21 ans est conduit aux urgences de l’hôpital local de Roanoke, une ville moyenne de Virginie (Etats-Unis) pour un état délirant. Tout a, semble-t-il, débuté 3 mois auparavant chez un sujet sans antécédents personnels ou familiaux particuliers, par une perte de l’appétit attribuée par le patient à des difficultés de déglutition. Cette anorexie s’est accompagnée d’une impression de « prise de contrôle » de sa nourriture par son cerveau, d’une diplopie, d’un ptosis, d’acouphènes, d’une dyspnée, de troubles de mémoire, d’une asthénie et de signes de dépression. Durant ces 3 mois, il a perdu 15 kg et est devenu cachectique avec un poids à l’admission de 43,2 kg et un indice de masse corporelle de 14,1 kg/m2

Le patient est apyrétique, sa saturation en oxygène est à 97 %, il est tachycarde (153/minute) et sa pression artérielle est élevée à 174/116 mm Hg. L’ECG met en évidence une tachycardie supraventriculaire. Une injection d’adénosine permettra de réduire rapidement ce trouble du rythme et de normaliser la pression artérielle.

A l’examen neurologique, les pupilles sont symétriques et réactives avec une fixité du regard accompagnée d’un proptosis et d’une perturbation de l’oculomotricité. On constate de plus une dysarthrie et une diminution de la force musculaire aux quatre membres sans anomalie des réflexes ostéo-tendineux.

L’examen cardiologique retrouve un souffle systolique d’allure éjectionnelle au bord gauche du sternum avec à la radio de thorax une cardiomégalie et à l’échocardiographie une hypokinésie globale (fraction d’éjection ventriculaire gauche estimée à 40-45 %).

Au plan biologique, on note un acide lactique élevé (50,4 mg/dL pour une normale inférieure à 19,8) avec une glycémie à 2 g/L, une créatinine à 19 mg/L. Le bilan thyroïdien est normal et la recherche de toxiques dans les urines négative.

A ce stade un diagnostic est suspecté. Il sera confirmé d’ailleurs sans autres examens complémentaires.

Copyright © http://www.jim.fr

Votre diagnostic

Votre réponse


Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article