Des difficultés d’alimentation persistantes

D. ARMENGAUD,
CHI de Poissy, Saint-Germain-en-Laye

 

Sonia, petite fille de 3 ans, est amenée aux urgences pour des difficultés d’alimentation depuis « toujours ». 

Histoire clinique

Sonia est la deuxième d’une fratrie de trois enfants, entre un frère aîné âgé de 5 ans qui présente des troubles du langage et une petite soeur de 9 mois. Elle est née à terme, avec un poids de naissance de 3 360 g pour une taille de 50 cm. Après un allaitement maternel exclusif, la diversification de l’alimentation a été menée à partir de 6 mois, mais avec beaucoup de difficulté en raison d’un refus de tout aliment « nouveau » ou nécessitant de mâcher, sans notions de régurgitations ni de vomissements. Les parents ont de ce fait maintenu une alimentation lactée prédominante avec des biberons aromatisés et des yaourts, et des aliments mixés acceptés seulement depuis 6 mois environ. Le suivi irrégulier de cette enfant ne permet pas la reconstitution de sa courbe staturo-pondérale, mais elle se situe à la dernière consultation à – 2 DS en poids et taille. Le développement posturomoteur a été jugé satisfaisant, avec des acquisitions selon le calendrier habituel (assise à 8 mois, marche à 13 mois), mais tout comme son frère aîné, elle présente des difficultés de langage (quelques mots acquis sans association ou phrase construites) et des troubles du caractère (enfant agitée, craintive et coléreuse).

Les choses se sont aggravées depuis quelques semaines à la suite de la prise d’un verre de thé brûlant qu’elle avait porté à sa bouche, entraînant des brûlures des lèvres et un refus de s’alimenter pendant 4-5 jours.

Un examen ORL avait été réalisé quelques jours auparavant à la demande du médecin traitant ; la naso-fibroscopie réalisée s’est avérée normale (absence d’anomalie de l’oropharynx et de la bouche oesophagienne).

Aux urgences, l’examen de l’enfant est particulièrement difficile du fait de son opposition et d’une agitation très difficile à calmer même par les parents, mais il ne révèle à priori rien de particulier. L’état général est conservé, le poids de 10,9 kg pour une taille de 86 cm. L’abdomen est souple, semble indolore, sans hépato- ni splénomégalie. Les parents confirment que l’alimentation, toujours difficile, est actuellement à nouveau semiliquide, mais avec maintenant des vomissements intermittents post-prandiaux immédiats, surtout si l’on force l’enfant à finir ou s’il y a des morceaux. L’auscultation cardiaque et pulmonaire est normale, il n’y a pas de toux, pas de dyspnée. L’examen de la gorge est normal. Il existe une cicatrice décolorée de la commissure labiale droite. L’examen neurologique est normal.

Un bilan sanguin fait en ville à la demande du médecin traitant qui l’adresse est apporté par les parents.

Copyright © Len medical

Votre diagnostic

Votre réponse


Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article